Contractile


Celle qui ne postait plus, épisode trouze mille vingt deux. Coucou. C’est quand même incroyable ce truc, j’ai un blog depuis 4 ans, et chaque fois que je me sens dans une phase positive et productive, il me tombe un truc dessus. Pas littéralement, heureusement, mais quand-même. Je ne suis pas la über blogueuse que les fans inondent de mails quand elle ne donne pas de nouvelles, mais j’avais envie de venir papoter avec vous du pourquoi du comment.

Sans rentrer dans un tas de détails médicaux, on peut dire que mon utérus, ce cher ami, est un type plutôt actif. Pas du genre à rester tranquille jusqu’au jour ou il faut vraiment bosser. Du genre à s’entraîner largement à l’avance, et parfois pas à moitié. J’ai l’habitude, c’est pas la première fois qu’il me fait le coup, et pour celles qui me suivaient déjà à cette époque là, vous savez que j’avais du rester couchée 24/24 pendant deux mois afin d’éviter l’arrivée inopinée d’une petite Alice pas encore prête à respirer le bon air de la vraie vie. Je me disais que peut-être, on sait jamais ma bonne Lucette, cette fois ça se passerait autrement, qu’il aurait fait du yoga entretemps et tout. Mais faut croire que des attentats à quelques kilomètres de chez moi l’ont fait changer d’avis, et que tout compte fait il allait se manifester un peu, histoire de me rappeler à son bon souvenir. Il s’est donc joyeusement mis à contracter, toutes les quelques minutes, pendant des heures, sans se calmer malgré un chouette bain et une série dans mon lit. Pas facile à contenter, un utérus.

La suite, c’est un examen de contrôle, des médicaments pour calmer le jeu, une dose de magnésium augmentée, et… Le retour à l’horizontale, yay ! Alors évidemment, prendre des photos et les retoucher couchée, c’est moyennement évident. Tu vas me dire, ça aurait pu avoir un côté artistique. « Sérum de nuit sur fond de housse de couettes à motifs », tout ça… Ou alors j’aurais pu me mettre au vlogs, mais je crois qu’on se serait toutes un peu vite lassées de mes récits de vie palpitants. « Donc là je suis… Bha oui, dans mon lit. Et donc euh… Je vais regarder Netflix et manger des amandes. » Voilà voilà.

Toute l’énergie que j’ai à dépenser se concentre sur Sa Majesté Alice, que je vais conduire et chercher à l’école (Oui t’as bien lu, à l’école quoi, au secours, ou est mon bébé ?!) à une allure d’escargot. Ou de tortue selon la forme du moment. On en est donc la. L’objectif premier c’est d’arriver le 6 mai sans accoucher (cap des 34 semaines) et le truc génial ce serait minimum le 27 mai (sortie de toute prématurité, début de la période ou on peut dire « à terme ».) En attendant… En attendant j’attend. L’autre fois j’ai même mis du vernis pour me sentir femme au milieu de l’attitude de cachalot échoué, mais il s’est écaillé après un jour. A ce sujet, faut qu’on parle Mavala, une base, deux couches et un top coat, comment ça peut tenir un jour, quand on fait même pas la vaisselle ? Bref.

C’est chouette d’écrire ça. J’avais envie de le faire depuis un moment. Mais j’ai toujours cette gêne de « c’est quand même un peu un blog beauté ici, elles vont en avoir rien à foutre, à moins peut être que je dise que j’ai un placenta bio qui lutte efficacement contre l’acné, mais bon j’en sais trop rien en fait ». Au final, c’est fait, je vais donc publier, et si je suis seule au monde avec mon billet, personne n’en mourra.

Des bises, Marie-Joëlle, je viendrais peut-être encore raconter ma vie ici jusqu’à ce que je sois à nouveau opérationnelle pour poster mes trucs habituels.

PS : Je savais pas quoi mettre comme image pour la miniature alors voici ce coeur de palmier qui semble m’aimer très fort. Merci, coeur de palmier, ça me fait chaud au coeur.

12993359_10154142095371692_7018432695485518418_n Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. 1
    Sarah / Ma P'tite Paupiette

    Moi j’aime bien les histoires d’utérus contractiles, sûrement parce que j’ai connu ça et je vais sûrement le connaître à nouveau.Et tu as toujours ton blog de maman pour en parler si tu es  » mal à l’aise  » sur ton blog beauté.

    Bon courage pour les journées allongées, j’espère que ta carte bancaire est loin de portée!

    • 2
      Tyra

      C’est que t’as raison en plus… Ce pauvre blog laissé à l’abandon presque immédiatement après sa création. Je crois que je me donne de trop gros objectifs ahah :D

  2. 3
    Maelle85

    Courage ! Pleins d’ondes positives ! Il ne faut pas hésiter a poster des billets, quitte à les notifier comme hors sujet. Une grossesse n’est pas quelque chose d’anodin, ça mérite qu’on en parle :) Moi j’ai accouché le 22 mars, quelques jours avant la dpa. Mais c’était mon col qui n’était pas du tout collaboratif et ça a fini en césarienne, malgré toutes les tentatives pour accoucher par voie naturelle. Dans un autre registre : durant ma grossesse (genre à 7 mois /2) j’ai dû demander à monsieur de me vernir les ongles des pieds pcq je me sentais moche et je n’y arrivais pas… Le vernis a commencer à s’écailler après qq jours et je n’ai pas osé demander à monsieur de me le retirer vu tous les efforts qu’il avait fait. Je ne l’ai retiré que quand ma fille avait 2 semaines… Le jour ou on fera du vernis indestructible, je prends ! Bon courage en tout cas !

  3. 4
    ciloucr

    Prend soin de ton petit bébé en espérant qu’il reste bien au chaud dans ton ventre le plus longtemps possible et courage pour gérer ta « grande » en position allongé.
    Pour ma n°3, je fessait de l’hyper tension à cause de mon travail et je devais rester le plus possible allongée avec 2 enfants de 4 ans 1/2 et 5 ans 1/2 ça a durer 3 mois et ça a été dure pour moi (moins pour mes enfants qui jouaient à côté de moi).
    BIses

  4. 5
    Ele

    Courage! Je te comprends tout à fait. Moi avec mon endométriose je reste des jours au lit et je me sens pas non plus au top. Donc prends soin de toi. Et arretons avec Malvala, en plus d’être tout bidon, le packaging nous fait prendre 10 ans STOP

+ Laisser un commentaire