No Poo


Et voilà. Une nouvelle lubie ? L’envie de faire « autrement » ? Ça va plus loin que ça. On peut dire que 2015 risque d’être l’année ou je me transforme en saloperie de hippie. Outre le passage tranquille vers le végétarisme, j’ai donc décidé d’arrêter d’utiliser du shampooing. Eh ouais. Mais ne t’en fais pas, je ne compte pas me balader le cheveux sale collé au crâne, repérable à des kilomètres par l’odeur de mon sébum exacerbé.

no poo1

Le no poo, à part m’évoquer « pas de caca » (chuis trop anglophone, je sais), c’est une autre façon de s’occuper de ses cheveux. En gros, c’est commencer par réguler le sébum que produit le cuir chevelu, pour ensuite se servir de celui-ci pour nourrir les longueurs. Alors c’est sûr, ça ne s’improvise pas. On ne passe pas de 1 shampooing chimique tours les deux jours à rien du tout. Sinon c’est la cata, le découragement, la tectonique des plaques et l’abandon.

Pourquoi ? Pour l’écologie, pour l’économie, pour arrêter de maltraiter mon cuir chevelu, pour découvrir la vraie nature de mes cheveux, dans un ultime essai de freiner ma chute de cheveux inexpliquée, pour espérer un peu de volume, pour embêter Christophe Robin, parce que. MAIS PARCEQUEEEE.

La première étape c’est d’utiliser un shampooing le moins chimique possible. Et ensuite, d’espacer les utilisations de celui-ci au maximum de ses capacités mentales (= accepter de vivre le cheveu gras un jour ou deux avant de craquer en serrant contre soin son flacon béni). Une fois qu’on arrive à espacer d’une semaine les lavages, on peut passer à l’étape supérieure. Se passer de shampoing. Rien que ça.

Alors comment ça marche ?

Il y a plusieurs écoles, et chacune devra tâtonner pour trouver ce qui lui correspond le mieux. En fonction de sa nature de cheveux, de ses besoins, de si on est vegan ou pas… Mais il y a des choses assez unviverselles :

Se brosser les cheveux
Longuement, matin et soir. Le truc des « 100 coups de brosses », on le fait d’avant en arrière, sur les côtés, et beaucoup la tête en bas. C’est le brossage qui va répartir le sébum du cuir chevelu vers les longueurs. C’est une étape indispensable à ne pas négliger. Pour cette phase, il vous faut une brosse en soie végétale. On en trouve dans pas mal d’eshops Bio. ici, ou encore . Pour le démêlage, une brosse ou un peigne en bois c’est très bien. Ou la tangle teezer, qui semble bien préserver les ondulations.

Quand vous avez envie de vous laver les cheveux, la première chose à faire c’est…

Un shampoing sec
Plusieurs choix ici, la toute simple fécule de maïs (on peut y ajouter du cacao pour les cheveux foncés), l’argile… Moi j’utilise de la poudre de Kapoor Kalchi. Ma méthode c’est de tremper un gros pinceau pour blush dedans, et d’appliquer sur les racines. C’est pratique, on en fout pas partout, et pas de surdosage possible. Une salière est aussi une alternative.

Quand vraiment c’est la cata, de nouveau deux solutions : Laver uniquement à l’eau, ou utiliser un produit lavant, qui n’est pas du shampoing. Pour le lavage à l’eau, mon cerveau n’est pas encore prêt, je vous donne donc deux recettes, j’ai approuvé la première et pas encore testé la seconde.

« Shamp’Oeuf »
Un œuf (si vous avez les cheveux mixtes ou normaux) ou juste le blanc (cheveux gras) ou juste le jaune (cheveux secs). + 2 gouttes d’huile essentielle d’Ylang Ylang (pour l’odeur, et les propriétés, mais c’est optionnel). Je met l’œuf, l’HE et un peu d’eau dans une petite bouteille, et je secoue, secoue, secoue. Puis j’applique sur cheveux mouillés, surtout sur les raçines mais aussi un peu sur les longueurs. Attention : On rince à l’eau froide hein. Sinon ça fait de l’omelette, et c’est pas le but. On peut suivre d’une eau de rinçage au citron, au thé vert ou au vinaigre de cidre, si on veut.

Farine de pois chiche
Ultra simple : on mélange deux cuillères à soupe de farine de pois chiche à deux cuillières à soupe d’eau. Si vous avez le cuir chevelu sensible il est possible d’ajouter un peu d’aloe vera. Et si vous avez besoin d’hydratation, du miel ou du sirop d’agave (vegan). Pour le reste c’est comme un shampooing classique, on applique sur cheveux mouillés, on masse, on rince…

Évidemment, on peut aussi se laver les cheveux au Rassoul ou au Shikakai, je ne fais que citer des possibilités, le sujet est vaste ! Chez Aroma-Zone il y a aussi une base lavante neutre, pour la transition. Mais moi je veux directement essayer d’utiliser le moins d’ingrédients possible.

Ensuite, une fois par mois :

Un lavage au bicarbonate.
On le choisit le plus fin possible (pas de cristaux !) et on dilue deux cuillères à soupe dans un peu d’eau, juste de quoi obtenir une pâte dont la consistance vous convient. On mouille les cheveux, et on masse bien le cuir chevelu avec le mélange. C’est vraiment comme un shampoing, c’est le massage qui doit faire le plus gros du boulot, pas le produit. Ensuite on rince abondamment, et on passe à une étape primordiale : Rincer au vinaigre de cidre (où vinaigre de pomme). C’est une histoire d’acidité et de PH à rétablir, un truc un peu scientifique. Et en plus si votre eau est calcaire, ça va aider vos cheveux. Vous prenez donc un verre, vous y mettez deux cuillères à soupe de vinaigre, et de l’eau froide. Vous le versez tranquillement sur votre tête sans ouvrir les yeux (sinon bonjour les dégâts) et vous sautillez dans votre douche pendant deux minutes. Vous rincez brièvement à l’eau froide, et voilà !

No poo

Si vous sentez que vos cheveux en ont besoin, il est également possible de faire des masques (Huile de coco, karité, yaourt-banane, miel…) et de vous faire un après-shampoing (à base de flocons d’avoine par exemple). Si la transition est difficile et que vous ressentez le besoin de faire un shampoing, vous serez décapités essayez vraiment d’en trouver un bio-clean avec pas trop d’ingrédients et le moins de trucs agressifs possible. (Genre Urtekram, Melvita, et le Shampoing Mixa bébé Bio qui est très doux paraît-il !)

Si vous voulez voir ce que j’ai lu pour en arriver là, vous pouvez cliquer ici, ici, et aller faire un tour chez la célèbre Mini, ou rejoindre le super groupe Facebook « No Poo & Water Only »

Et si vous vous lancez dans l’aventure, voici un petit glossaire :

No Poo : Plus de shampoing
WO : Water only, juste de l’eau
SS : Shampooing sec
BDS : Bicarbonate de soude
VDC : Vinaigre de cidre
SS : Shampoing sec
FDPC : Farine de pois chiche
CC : Cuir chevelu
HE, HV : Huile essentielle, huile végétale

Mon but ultime ? Arriver à ne les laver qu’avec de l’eau. Mais on en est encore loin, je viendrais vous raconter mes aventures de hippie de temps en temps… Bref, la blogueuse beauté qui arrête le shampooing, ça devient vraiment l’anarchie ici ma pauvre Josiane…

Rendez-vous sur Hellocoton !

23 Commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. 1
    pmabelle

    pshychologiquement je ne suis pas prête au no poo … j ai les cheveux hyper épais, le cuir cheveu qui s irrite d un rien … et si je ne me lave pas les cheveux tous les 3 jours (shampoing AUSSIE, à l eau tiède – c est déjà une victoire en soi de ne pas se laver tous les jours les cheveux ^^) je sens bien que quelque chose cloche là haut
    hâte de voir l évolution hippie de ton no poo ^^

  2. 2
    Mégane Stonem

    Je trouve ça TRES COURAGEUX (oui en majuscules, parce que franchement ça ne doit pas être facile). Personnellement je craquerai au bout de 3 jours. J’ai hâte de suivre tes aventures d’hippie ici alors :)

  3. 3
    Emeline

    Tu m’impressionnes! Je suis impatiente de lire les résultats ^^

    Perso, j’avais essayé de passer au « low poo », un peu moins hard (lavage juste à l’après shampoing) mais j’avais pas tenu le coup! Mes cheveux re-graissaient dès le lendemain, étaient plats, ternes, bref moches quoi! Je pense sincèrement que c’est la transition brutale shampoing chimique => low poo qui a donné ce résultat et j’aurais sans pu espérer une amélioration si j’avais continué mais… Impossible pour moi! (Je ne SUPPORTE PAS d’avoir les cheveux gras, j’ai l’impression qu’il y a une pancarte derrière moi « regardez elle est sale! » oO)

    Enfin bref, bon courage et tiens nous au courant! ;)

  4. 4
    Bobette Pop'n Cuticule

    Coucou, super contente de te voir suivre cette pratique ^^ j’essaye aussi de mon côté, mais je ne suis pas passée par la case espacement de 1 semaine entre les lavages, quoi que je fasse je tiens pas plus de 4 jours (et j’ai fais une semaine pour voir, mon chéri m’a suplié de faire un shampoing les trois derniers jours :)

    Bref depuis un mois je n’utilise plus que des poudres (ça faisait bientôt 9 mois que j’étais passée aux shampoings bio, avec 3 lavages par semaine), mais je suis toujours à 2 lavages poudre par semaine, malgré le brossage, mes cheveux sont vraiment trop gras le 4e jour.
    Je me suis en plus inscrite sur le groupe facebook no poo & water only pour tenter de m’aider dans cette quete.

    Je sens qu’on est de plus en plus d’adeptes a des pratiques plus slow dans notre vie, pour notre santé et celle de la planète ^^ et j’aime

    Bisettes

  5. 5
    kleymance

    bonjour, moi j’y suis passée depuis des mois et je ne regrette rien, j’ai arrêter les shampoings a la base parce qu’ils me faisaient des vieilles réactions allergiques. le plus dur ça a été la cure de sébum de 1 mois, par contre maintenant pull op , un shampoing tous les 15 jours même en faisant du sport tous les 2/3 jours, par contre toi tu rinces après le vinaigre moi j’avais lu non et donc je l’ai jamais fait

    • 6
      Tyra

      En fait le rinçage au vinaigre (d’après mes longues recherches) c’est optionnel, sauf pour le lavage au bicarbonate, là apparemment le vinaigre est important.

  6. 7
    Skull and Beauty

    J’en suis loin, je tiens 3 jours entiers sans shampoing, et 4 si je fais un shampoing sec au rhasoul lol, mais en ce moment je lis pas mal sur le sujet, c’est très intéressant à tenter je trouve

  7. 8
    Mily_itsacurl

    Le water only, je crois que ce n’est pas pour moi… j’ai la chance d’avoir des cheveux très bouclés, mais qui ont besoin d’une dose industrielle de produits démêlants et coiffants pour rester en place (j’essaie d’utiliser des alternatives les plus naturelles possibles). Et le brossage est IMPOSSIBLE lol. Donc je ne me lave les cheveux qu’une fois par semaine (c’est déjà ça), avec de l’après shampoing et du shikakai ou du Sidr, et le « vrai » shampoing seulement une fois par mois. Bon courage dans ta démarche.

    • 9
      Tyra

      C’est quand même déjà vachement bien d’arriver à un shampoing par mois ! C’est sûr que j’ai une nature de cheveux plus facile (à dompter, à maîtriser, à démêler…) du coup peut être, je dis bien peut être, qu’un jour j’arriverais au water only :D

  8. 10
    little-beast

    J’avais essayé dans le but de garder un peu plus l’ondulation de mes cheveux après lavage, mais j’y passais trop d’après shampoing. Depuis, je tourne au bidon d’1 L de shampoing bio, ça ne mousse pas et c’est chiant sur cheveux longs mais ils sont clairement plus légers qu’avec les shampoings bourrés de silicones.

    Est-ce que tu connais le blog de Marie la chic fille ? Elle a une grande tignasse bouclée qu’elle ne lave qu’avec la technique du no poo depuis des années. Elle avait fait plusieurs articles sur le sujet ( http://unechicfille.blogspot.fr/2011/08/belle-beaute-des-cheveux-no-poo.html )

  9. 12
    Tequi

    Ah oui je pensais pas que c’était si compliqué le no poo ! Moi je les lave 2 fois par semaine et c’est déjà un miracle… Mais j’ai hâte de voir le résultat sur tes cheveux et tout ton ressenti par rapport à cela, voir si ça me converti ou pas ! ;)

  10. 14
    Bérengère in Wonderland

    Coucou :)

    Je crois que je n’avais encore jamais laissé de messages sur ton blog !
    Tout comme toi j’ai perdu beaucoup de cheveux il y a quelques année set ça ne se résout vraiment complètement que maintenant ! Tout ça à cause des shampoings Kerastase, non mais je te jure !
    La levure de bière a arrêter la chute grosso modo mais n’a pas bien stimulé la repousse.
    Alors cure de 3 mois de Pschit pour faire repousser les cheveux et là ça a fonctionner youhouuuuu (mais je ne me souviens plus du nom).
    Finalement mon passage au shampoing bio et clean à tout arranger, donc je le garde et le chéri !

    Je ne suis pas encore prête à passer au No Poo, j’aime tropme laver les cheveux (suis je normale?) xD
    Plein de courage à tout cas :)

    Tendresse et baisers sucrés

  11. 15
    PsychoSexy

    Sincèrement, même si je trouve l’idée intéressante et que je comprends l’envie et l’idéal qui se cache derrière, ce que me bloque direct c’est que la fameuse Mini en question, quand tu vois sa touffe au début de sa chaîne (longs cheveux brillants et souples) et maintenant (longs cheveux ternes et gras…) bah ça me calme direct. Je suis pas assez motivée pour me résoudre à faire de cet état capillaire ma normalité…

    • 16
      Tyra

      Alors j’avoue que pour Mini, j’ai mis le lien parce qu’elle semble être une référence en la matière, mais perso je n’ai pas suivi son « évolution ». Je pense clairement que c’est pas la méthode la plus efficace pour tout le monde, quand je vois les cheveux de ma soeur qui se champouine aux produits de supermarché, je me dis (à part pour le côté écolo évident) : Mais pourquoi tu changerais ? De mon côté outre la remise en question globale, c’est vraiment que jusque la, RIEN n’a réussi à stopper ma chute de cheveux et à leur donner un semblant de volume, du coup j’me dis : Et si je réagissais mal à un truc chimique présent dans quasi tous les shampooings ? En tout cas, je compte sur mon entourage pour me dire que ça va pas du tout si moi même je ne me rends pas compte que c’est pire que mieux :D Et comme y’a qu’les imbéciles qui changent pas d’avis, je suis pas fermée à l’idée de revenir à mon shampoing bio si je fais fausse route.

  12. 17
    Audrey

    Hello,

    Merci pour cet article super complet. Je me demandais si j’étais seule à utiliser des alternatives au shampoing sec comme la farine de blé… C’est un peu trop épais mais appliqué avec un pinceau à poudre (comme toi), ça peut dépanner!
    En ce moment j’essaye de trouver une solution pour mes cheveux qui regraissent vraiment trop vite (de plus en plus), mais le no poo me parait un peu radical, et infaisable vu la nature de mon cuir chevelu.
    Tu arrives à obtenir des cheveux légers et propres avec cette technique, comme après un shampoing normal ? Et comment faire pour qu’ils sentent bons ? Merci d’avance pour ton retour et à bientôt

  13. 18
    Gilles

    Courage! Il y a aussi le mouvement nodéo si tu es motivée en gros c’est la même chose mais pour le déodorant mais, là il s’agit carrément de ne plus en utiliser du tout. Il doit aussi sûrement exister aussi un mouvement anti gel douche mais j’imagine que ça deviendrait compliqué de combiner les 3 (à moins de vivre sur une ile déserte à la Robinson!)

  14. 20
    Emma

    Finir par se laver les cheveux qu’à l’eau ? C’est un peu tendu quand même surtout quand celle ci est super calcaire. Il faut quand même un minimum. A moins de se les laver à l eau minérale.
    Ma mère me disait que sa grand mère se lavait les cheveux au savon de Marseille et ne supportait pas à l’époque les shampooings vendus… C’est vrai que les formules de maintenant sont bardés de saloperies en tout genre et finissent par faire le contraire parce que déjà on en met trop! Le seul truc qui me garde les cheveux à peu près normaux si je puis dire c’est le low poo.
    Après avec ta solution je dis pourquoi pas. Ça fait pas de toi une hippie ;) Faut juste savoir s’y tenir après.
    Par contre le brossage sur cheveux courts c’est pas pour dire mais c’est tendu quand même lol.

  15. 21
    Blandine

    Bonjour, super article ! Au nopoo principalement (parfois un shmp bio) depuis plus d’un an. Je suis ravie. Je suis au wo depuis 3semaines. Et c’est top. J’attends de voir combien de temps ça peut durer comme ça !!

  16. 22
    Elise

    Salut ! Je trouve la démarche intéressante et relayée par tellement de blogueuse que j’imagine qu’elle vaut le coup. Comme tu as parlé du fait que tu perds beaucoup de cheveux depuis longtemps, je me demandais ce que ça donne lorsque l’on a un terrain alopécique car je suis dans ce cas également et un retour sur expérience m’aiderait énormément à faire le point :) Si tu as de bons conseils pour éviter la chute quotidienne je suis également preneuse. Merci mille fois d’avance et belle journée !

    • 23
      Tyra

      Difficile de te répondre actuellement, je suis enceinte et comme toujours à ce moment là, mes cheveux arrêtent miraculeusement de tomber. J’en conclus que le soucis doit être en partie hormonal car je n’ai jamais réussi à l’endiguer quels que soient mes efforts… Le plus positif à été pour moi le passage aux shampoings doux (sans sls, sans silicones), et les massages du cuir chevelu…

+ Laisser un commentaire