Passage à vide


Je crois que je n’ai jamais écrit de billet de ce genre. Mon blog n’a pas vocation à être un journal intime, et ma vie privée jamais longuement abordée. D’ailleurs, même si on sort parfois du thème principal, La faute à, c’est un blog beauté, pas un blog « fourre-tout ». Du coup je me disais que mes états d’âme n’avaient pas leur place ici. Et puis finalement, j’ai décidé de jouer la carte « c’est mon blog, j’y poste ce que je veux », parce que j’en avais besoin, tout bêtement. Donc si tu n’as pas envie de lire le reste de l’article, ne t’en fais pas, le prochain sera probablement plus classique. Comme d’habitude, je vais écrire sans vraiment me relire, donc ça va sûrement être un peu brouillon. Mais j’espère que d’écrire jouera son rôle, je jette les mots, et un peu de mon ras-le-bol avec.

Une fois de plus, je délaisse mon blog. Les jours passent et rien n’est publié. La page d’accueil, inlassablement identique, me donne envie d’envoyer l’écran par la fenêtre. L’appareil photo prend la poussière, mes ongles ont oublié ce que ça faisait d’être vernis, mes jambes ont probablement assez de fourrure pour passer l’hiver sans pantalon. Pourtant c’est pas les idées qui manquent, ni même l’envie. C’est autre chose… C’est le temps, et le courage.
Ne me regarde pas avec ces yeux là, évidemment que je savais qu’un bébé allait m’occuper pas mal. Sauf qu’Alice, elle a décidé d’ajouter du piment à nos vies en tombant malade à répétition. 10 jours de rhume et toux, des pics à 40 de fièvre, deux jours de paix, on repart pour 10 jours, 3 jours sans trop de galères, puis un petit virus qui nous emmène à l’hôpital une semaine… Ça fait plus de 6 mois que ça dure, en continu. Pour les nerfs, c’est très dur à gérer. Pour le boulot aussi d’ailleurs.

On en parle, du boulot ? Certaines d’entre toi le savent, je me suis faite remercier en Juin. Je preste un long préavis maintenant, j’en ai jusque mi-novembre encore. C’est très motivant et gratifiant de se lever à 6h45, de travailler, et de rentrer chez soi à 19h00, tout en sachant qu’on aura bientôt plus de job, plus de salaire. Savoir également que c’est parce que je suis devenue maman qu’on m’a fichue dehors n’aide pas, évidemment. (Les raisons invoquées sont économiques, mais embaucher à côté un graphiste indépendant pour contourner le système me laisse penser qu’il reste encore de l’argent dans les caisses.) Non content de me virer, mon charmant patron a en outre décidé de m’ignorer complètement depuis sa décision. Mes collègues me transmettent les messages qu’il veut me faire passer. Bienvenue dans la cour de récré…

On ajoute à ça que je n’ai pas dormi plus de 4h d’affilée (dans les bons jours) depuis plus d’un an, et paf, ça fait des chocapics. En mangeant n’importe quoi n’importe comment, je perds pourtant du poids, et de plus en plus souvent, ma seule envie c’est de me rouler en boule dans un coin et d’y rester en faisant comme si de rien n’était. Un peu foireux. Y’a rien à faire, je SAIS que ma fille est merveilleuse, je SAIS que son père l’est aussi, qu’on a un toit sur la tête et les estomacs remplis, qu’on a pas à se plaindre de la vie comparé à tant d’autres. Mais malgré ça, je me sens lasse, découragée, désabusée… En bref, je ne me reconnais pas, et je me demande ou est partie celle qui rit et sautille, que je trouvais bien plus rigolote.

Du coup, je me pose des questions. Un tas de questions. Est-ce que j’ai envie de retrouver un job avec le même type d’horaires, et ne voir ma fille qu’une grosse heure en soirée, à moitié occupée à préparer à manger et à la mettre en pyjama ? Est ce que j’ai envie de continuer à la quitter encore endormie le matin ? A ne jamais pouvoir ni la déposer, ni la chercher à la crèche ? Et plus tard, devra t-elle tous les jours passer des heures en garderie après l’école, parce que je finis trop tard ? Bref, comment faire pour que les choses soient plus faciles, plus naturelles ? C’est en retournant ces problèmes dans ma tête que j’en suis arrivée à une conclusion « idéale » : Freelance. Bosser pour moi, de chez moi. Ne plus passer 2h par jour dans les transports en commun, sous les aisselles mal entretenues des gens plus grands que moi. Choisir le rythme qui me convient, aménager mon temps de travail en fonction de la vie, et non l’inverse.
Dit comme ça, c’est parfait. Mais ça fait tellement flipper… Comment on fait si j’ai pas de clients ? On a le droit de passer son tour pour le loyer ? Est-ce-que je suis capable de gérer tout ça ? En ai-je la force, le talent ?

J’ai toujours eu une confiance en moi proche du zéro, alors évidemment, ça aide pas. En attendant, je refais petit à petit mon portfolio, quand j’ai plus de 3 minutes de temps libre, et je me projette dans une vie qui pourrait tellement mieux me correspondre… Si j’osais.

Voilà voilà, ou j’en suis, et pourquoi on dirait que je suis morte mais en fait non. Je sais qu’il faut que je me fiche un bon coup de pied au cul, et que j’avance sans regarder les trucs qui clochent, mais c’est toujours plus facile à dire qu’à faire. En tout cas, je ne jette pas l’éponge, ce blog c’est mon loisir et ma passion, et qui sait, il restera peut-être encore quelques lectrices rescapées pour y venir quand j’aurais réussi à mieux organiser mon temps et ma vie ! Et à conclusion gnangnan… Image gnangnan \o/

Fleurs Rendez-vous sur Hellocoton !

52 Commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. 1
    Laetitia

    Ma licorne (oui, aujourd’hui, tu es une licorne), prends soin de toi, et de tes deux amours. Et tout comme ta puce aura ses 100 morceaux de tissus plein de jolis voeux (elle recevra le mien avec ta commande Monoprix ;) ), plein de personnes croient en toi et tes capacités à mettre des paillettes dans les yeux avec ton talent, et à (re)trouver une vie qui te correspond mieux !

    Plein de câlins !

  2. 3
    G-Cosmetik

    Bonjour,

    Je trouve ton blog super jolie ! A propos de ton petit article et de ta démotivation ce que je comprend quand tout s’accumule… J’ai la même peur que toi : ME LANCER ! Et oui, si je n’y arrive pas, comment on mange ? et le loyer et nos projets ? depuis 4 mois au chômage et rien toujours rien. J’ai regardé ton portfolio et je trouve que tu fait de très jolie chose, dans ton métier sa prendra du temps mais il y a du boulot je pense ;) moi sa serait secrétaire indépendante mais j’ai la frousse ! J’ai du temps pour mon blog mais pas trop la tête à ça vu que je me pose beaucoup de questions par rapport au boulot.. Je te fait des bisous et je t’encourage !!

    • 4
      Tyra

      Je vois qu’on partage la même frousse ! C’est compliqué de se lancer, mais c’est sur que si on tente pas, on saura jamais ce que ça fait ! Et merci pour ton gentil mot (:

  3. 5
    So

    Hooo, bah alors ???
    Profite de ce moment de recul « forcé » pour bien réfléchir à la vie professionnelle que tu souhaites mener, parle en autour de toi, à tes proches, à des moins proches, à des gens avec lesquels tu as bossé…, ça te fera avancer dans ta réflexion.
    C’est justement à la suite d’une période de chômage et de remise en question globale de ma vie perso que je me suis lancée en freelance et que j’ai lancé mon blog, et ça m’a plutôt bien réussi. On en parle ensemble si tu veux, comme prévu. Je suis se retour en ville :).
    Bises.

    • 6
      Tyra

      Ah bha c’est sûr que si je suis ton exemple, alors je fonce ! J’ai toujours pas bien décrypté toutes tes facettes professionnelles mais suis admirative de voir comme tu as réussi à concilier passion & boulot, en ayant autant de cordes à ton arc :)

      On en parle en effet avec plaisir, j’ai un jour/semaine de libre pour construire tout ça, on se tient au courant !

  4. 7
    Cari

    Bonjour, je suis ton blog depuis longtemps mais je ne commente pas souvent.

    Déjà je suis deg’ qu’ils t’aient virée pour cause de grossesse, bande d’arriéré! Et bien sur ils ne peuvent pas mettre ce motif-là sur le papier de renvois car c’est du licenciement abusif.

    J’ai presque envie de te filer le numéro de ma mère, étant petite j’étais tout le temps malade. Ma mère m’a dit que c’était épuisant. (Depuis je vais 1 fois par an chez le toubib pour ma ventoline. point) Et avoir un bébé tout le temps malade c’est juste tuant pour les nerfs et ça te ponctionne ton énergie. (dixit ma mère)

    Effectivement pourquoi pas freelance? Maintenant j’ai pas trop compris ce que tu faisais comme travail mais effectivement, ça peut peut être une solution.

    Il est important que tu pense a toi et à tes amours. Que tu prennes de temps pour ça. Personnellement, je t’attendrais le temps qu’il faudra, je n’oublie jamais qu’un blog, même si c’est un loisir ou une passion ce n’est pas la vraie vie ^^

    Pleins des bisous de réconfort.

    • 8
      Tyra

      Ahah, oui en effet ta maman doit savoir ce que c’est alors. C’est fou, on ne pense qu’à ça, on ne vit qu’à travers ça, et chaque rechute on se dit « mais pourquoi, pourquoi moi ? »… Alors que dans l’absolu ça pourrait être pire, sa vie n’a jamais été en danger, elle sourit et grandit… Mais c’est usant quoi !

      Je suis graphiste, et mon rêve serait forcément d’arriver à combiner ça avec l’univers cosmétique. Genre desing de produit, graphiste pour des marques… On peut rêver !

      Et merci pour ton réconfort, ça fait du bien :)

  5. 9
    Djahann

    Je te comprends ! Mon neveu a été malade durant 6 mois avant l’été + des convulsions à répétitions. Sa maman était épuisée, tout comme toi. Elle avait juste envie d’être seule, n’avoir rien à gérer. Mais ce n’était pas possible. Heureusement avec l’été ça s’est arrangé.
    Pour le boulot, c’est sûrement un signe. Cet arrêt forcé (et je vois très bien l’intelligence de ces personnes) est certainement l’occasion pour toi de bien réfléchir à l’avenir. Ne te précipite pas, réfléchis bien, et agis comme si tu n’avais peur de rien !
    Courage, le ciel va vite s’éclaircir, j’en suis certaine

    • 10
      Tyra

      Tu as raison, c’est comme ça qu’il faut que je le prenne, un signe pour que j’avance autrement… Merci pour tes encouragements ♥

    • 12
      Tyra

      Oui bha voilà, c’est ça. Il s’est dit « boh, avec un bébé elle va s’absenter plus souvent, moins s’investir, ne plus être dispo les weekends… Bye ! » Mais comme il continue à embaucher des nanas entre 25 et 30 ans sans enfants, je sais pas bien ce qu’il s’imagine, forcément que ça va encore arriver…

  6. 13
    Vesper L.

    C’est vrai qu’un petit bout, ça chamboule la vie ! Et que quand ça ne va plus au boulot, rien ne va, parce que mine de rien, on en passe du temps au boulot ! Profite peut-être de ce moment pour te poser et réfléchir à ton avenir, à penser à toi et peut-être prendre la bonne décision, celle de te lancer en free lance : c’est une liberté appréciable quand on a une famille, c’est parfois dur dur mais si tu te sens la force d’y aller et que toutes manières, tu n’as pas le choix, fonce !
    Bon courage d’une maman qui fut à une époque débordée par un premier, mal à l’aise dans son boulot à son retour de congés mat’ et qui a choisi de quitter ce job pour bosser chez elle (et qui a depuis deux autres enfants – maman toujours débordée mais organisée :)
    Allez, on redresse la tête et un petit coup de boost et ça repart !

    • 14
      Tyra

      Mais exactement ! J’avais fait le calcul, entre le temps que je prends pour me préparer/m’y rendre/bosser/revenir … Bha c »est 12h par jour consacrées à ça… Alors quand on doit le faire dans cette ambiance pourrie et en sachant qu’on est plus la bienvenue, c’est lourd à porter.

      Merci d’avoir pris la peine de venir me raconter ta propre expérience, ça donne du courage et me laisse penser que oui, je peux y arriver !

  7. 15
    Gail Letauia

    Changer de vie c’est ce qu’il y a à la fois de plus dur et de plus facile. Tout dépend de qui l’on est. Et des moments de la journée (oui moi-même des fois j’ai envie de tout plaquer à 10h le matin et 3 heures après je suis bien contente de là où j’en suis. Va savoir).
    Mais dans une situation pareille il faut juste s’entourer des bonnes personnes qui savent nous encourager, et se faire plaisir dès qu’on peut.
    Un <3 pour toi, car il est difficile de faire plus ! =)

    • 16
      Tyra

      Heureusement, j’ai un Homme hyper à l’écoute, rassurant et encourageant. Toute seule je sais pas trop comment j’men serais sortie ! En tout cas merci pour ton <3 , c’est déjà énorme d’avoir du soutien, virtuel ou pas ça fait du bien :)

  8. 17
    Lexie Blush

    Ben moi j’aime bien quand tu evoques tes etats d’ames.. :)
    Je ne me reconnais que trop bien dans tes pensees, tes doutes et tes peurs.

    Je ne peux parler que de ma propre experience biensur mais ce qui m’aide beaucoup au quotidien est de me dire que de toute facon, rien n’est definitif, que ce n’est pas parce que je me lance dans quelque chose que je serai condamnee a le faire toute ma vie si ca ne marche pas comme je l’aurai voulu.
    Tu as dit « Et comment on fait si je n’ai pas de clients? »…mais comment tu fera si tu en a beaucoup plus que tu n’imaginais?
    J’ai cette phrase qui est toujours dans un coin de ma tete, parce que tes etats d’ames pourraient etre les miens… « Si je ne demande pas, je ne saurai jamais »… et je suis souvent surprise de voir que les choses sont beaucoup moins pire que telles qu’on les imagine.
    Je lis « La Faute a » quasiment depuis ses debuts et regarde le aujourd’hui, c’est une reference!…du moins pour moi ^^
    Pourtant c’est toi et toi seule qui en a fait ce qu’il est aujourd’hui…donc fais toi confiance, je pense que ca vaut le coup ;)

    <3 <3
    lexie

    • 18
      Tyra

      Mais t’es beaucoup trop chou ! Ta façon d’envisager les choses est clairement plus productive :D Peut être qu’avec un peu moins de fatigue j’aurais moins de mal à l’imaginer comme ça.

      Et j’suis toute émue/ravie de savoir que tu me lis depuis quasi le début, c’est vrai que ce blog m’aide à évoluer, et à me dire que je suis quand même capable de faire un truc pas trop mal. (Oui, même dans mes formulations on sent le haut degré de confiance ahah)

  9. 19
    Bleu

    Cet article m’a beaucoup touché, aussi parce que je me reconnais. Moi aussi je me lance en freelance une fois mon contrat terminé. Je suis passée par la peur, le découragement, et là cette semaine, j’ai mis à jour mon CV, fait une liste de prospect et une grille de tarif. Ça m’a fait beaucoup de bien, ça m’a rassuré. Au final ça me paraît la meilleure solution ! Courage.

    • 20
      Tyra

      Alors je croise les doigts pour toi et j’espère que ça va rouler ! Je devrais en effet me mettre à faire des démarches concrètes, ça doit bien aider à rendre le projet « réel » ! Tiens moi au courant en tout cas :)

  10. 21
    Skull and Beauty

    j’ai envie de dire que c’est une période de transition et que c’est pour ça que tu te sens mal … Tant que tu n’auras pas pris toutes les décisions nécessaires et prioritaires, tu seras dans le flou et tu ne pourras pas te donner les moyens d’avancer. Quand on a fait ses choix, il reste plus « qu’à retrousser les manches et se donner les moyens » ….
    Enfin je pense que c’est ça
    j’ai beaucoup pleurer cet été (alors que j’étais pendant 2 mois sur mon ile paradisiaque), c’etait l’heure du bilan professionnel et du coup de ma vie en général.
    je n’ai aps encore pris toutes les decisions, mais j’en ai pris certaines, j’ai fait des choix et depuis je me sens soulager, avec enfin de l’énergie pour avancer …. j’ai encore beaucoup d’interrogations, mais j’avance à pas de bébé … c’est tout ce que je te souhaite en tous les cas ….
    COURAGE !

    • 22
      Tyra

      Ces moments de bilans, de changements, de remise en question… Sont toujours vachement difficiles quand-même. Y’a rien à faire, la nouveauté effraie, la routine rassure… Et quand c’est forcé, c’est à la fois plus efficace et plus effrayant. Bref, comme tu dis, faut avancer ! Courage à toi !

  11. 23
    Bobette Pop'n Cuticule

    Je n’ai pas grand chose d’autre à dire à part: OSE!

    L’indépendance! Tout ceux qui le font et qui s’en sortent on un jour commencé par ce questionnement mais ils ont franchi le cap, ils ont osé. Décide aujourd’hui, tu as les bonnes raison, tu as un peu de temps devant toi pour préparer le terrain, approche toi de personnes elles mêmes indépendante pour te conseiller, passe par quelques mois de chômage, et bam ça fait des nouveaux chocapics lafota!!!

    Et puis on se pause et on prends du temps pour soi, et on fait plein de clain a son chéri et a son bébé!

    Bisettes

    • 24
      Tyra

      Merci pour ton commentaire plein d’enthousiasme ! Et c’est sûr, sans essayer, je risque pas d’y arriver :D Vive le verre à moitié plein !

  12. 25
    Les causettes de Célestine

    Moh, pas gai de se sentir comme ça. Faut dire qu’avoir un bébé, c’est déjà l’enfer (pas frapper) mais avoir un bébé souvent malade, c’est limite un calvaire!. Alors c’est bien compréhensible que tu sois au bout du roll je trouve. Espérons que cette période difficile passe vite et que tu puisses au moins te reposer un peu, ça règlera au moins un problème.
    Concernant le deuxième problème, déjà, c’est moche qu’ils t’aient viré comme ça mais je suis sûre que ce sera pour un mieux! De toute façon, travailler pour un patron comme ça, ça ne peut pas être une bonne chose!
    Je pense que tu dois prendre du temps pour toi et profiter de ce licenciement et du chômage qui s’ensuivra pour te poser, respirer et voir ce que tu as envie de faire. Souffle un peu, tu l’as bien mérité. Et peut-être qu’une chouette opportunité se présentera ou que tu y verras déjà plus clair sur tes envies de devenir indépendante.
    Bref, courage, et prends soin de toi surtout :)
    Célestine

    • 26
      Tyra

      Ahah, je frappe pas, je valideras presque… Heureusement c’est pas que l’enfer :D
      En effet dans tous les cas, ce patron était pas une bonne chose, et il fallait que je bouge. Ça a juste précipité les choses quoi :)

      En tout cas merci merci d’avoir pris le temps de venir m’encourager, ça m’aide vraiment !

  13. 27
    Marine

    Hello =)
    Je ne te connais pas, tout ça tout ça… mais j’ai envie de te dire de te laisser porter par ton intuition concernant le boulot. Ça demande de la préparation mais tu vas avoir un peu de temps pour ça et surtout pour repartir du bon pied. Ce genre d’idée qui passe l’air de rien, et dans laquelle on n’ose pas trop se lancer d’un seul coup, est souvent une bonne idée qui fait avancer.
    Je souhaite que ton bébé aille mieux aussi. Même si je n’en ai pas encore, j’ose imaginer que ce doit être bien compliqué à gérer.

    Une bise pour t’aider à te sentir mieux.

    Marine

    • 28
      Tyra

      Merci pour tes conseils, quand j’y pense sérieusement et sans défaitisme, je sais que c’est la bonne façon de faire. Et si je ne tente pas, je pense que je regretterais toujours… Il faut juste que je me sorte de cette spirale trop négative, histoire d’être plus constructive pour la suite !

      Merci pour ton gentil mot, et une bise à toi aussi !

  14. 29
    La couleur de tes yeux

    Je comprends ta situation niveau déprime j’ai eu des périodes comme ça où je n’avais qu’une envie me rouler sous la couette et ne plus sortir de chez moi… Mais ça ne dure pas.

    Pour le travaille ma sœur à été graphiste auto entrepreneuse pendant un an donc je te conseille d’essayer surtout si tu es au chômage : ça ne fera pas de mal. Je te conseille également de bien choisir ton statut car ça fait une grande différence sur pas mal de niveau prends bien le temps de réfléchir. Mais comme je crois que tu n’es pas en france je ne peux pas t’aider. Et essaye peut être de te rapprocher d’autres personnes en freelance pour te conseiller.

    J’espère que ta petite Alice et toi irez bien rapidement :)

    • 30
      Tyra

      Oui en effet je suis en Belgique, et j’ai la chance d’avoir une société déjà créée qui me permettra de facturer en son nom sans avoir à tout faire de A à Z, ce qui m’encourage pas mal déjà ! Merci pour Alice, je croise les doigts aussi… :)

  15. 32
    Elise R.

    Quel article très touchant ! Je vous souhaite beaucoup de courage pour faire face à toutes ces épreuves. Sachez en tout cas que je viens toujours me balader ici avec autant de plaisir même si je ne commente pas beaucoup :) à très bientôt

    • 33
      Tyra

      Merci beaucoup Elise, c’est toujours chouette de savoir que certaines lectrices, même sans commenter, passent régulièrement !

      Et merci pour tes encouragements ♥

  16. 34
    that_girl

    J’ai trouvé cet article très émouvant. Peut-être parce que je me reconnais un peu en toi.
    Les périodes de remises en questions ne sont jamais très agréables. On se pose 10 000 questions… qui ouvre la porte à 10 000 autres…
    Si l’aventure freelance te tente, pourquoi ne pas profiter de ce licenciement pour te lancer? Ce n’est pas comme si tu avais à quitter un boulot méga bien payé et passionnant. Si ça marche, c’est génial. Si ça ne marche pas, tu auras au moins le grand mérite d’avoir tenté. Tu n’as rien à perdre. Et si ça ne te convient pas, rien ne t’empêche de redevenir salariée plus tard. Mais au moins, tu n’auras pas à te demander si les choses iraient mieux si tu étais freelance.
    Je sais que c’est bien plus facile à dire qu’à faire mais je t’envoie tout mon courage pour passer cette période pas facile.
    Donne des nouvelles sur le blog, j’adore les articles comme ça (et c’est tellement bien écrit :) )

    • 35
      Tyra

      C’est exactement la façon de penser qui fait avancer positivement, et que je dois adopter ! Y’a des jours ou ça me semble à ma portée, et d’autres ou j’ai envie de renoncer avant d’avoir essayé… Mais je crois qu’une fois que je serais libérée de mon boulot actuel, ça aidera beaucoup à mieux construire la suite, parce qu’au final, l’ambiance la bas + le manque de temps c’est assez décourageant…

      Je donnerais des nouvelles, je suis contente si ça te plait alors, même si j’écris presque comme je parle :D

  17. 36
    Kinoko

    Ca fait du bien parfois de dire un peu ce qu’on a sur le coeur et tu as bien le droit !
    Je comprends tout à fait la peur de se lancer, mais d’après ce que je lis, ça serait vraiment top pour toi et un nouveau départ professionnel qui pourrait amener du positif dans ta vie.

    Depuis quelques temps, j’essaye de positiver, même si on a tous des jours sans et des jours avec. Si ça ne se fait pas, ça ne devait pas se faire et je suis certaine qu’il y aura mieux après ( et puis l’attitude de gamin de ton boss laisse dire qu’il ne te méritait pas du tout et puis voila ! xD ). Je t’envoie des ondes positives et du courage pour toi et ta petite famille :)

    Kinoko

  18. 38
    Lutetia Flaviae

    Je me pose également la même question en ce moment. Surtout parce que, jeune diplômée, je n’ai pas d’expérience et personne ne semble vouloir me laisser une chance d’en avoir. C’est vrai que ça fait peur, à cause du jugement des proches en particulier je trouve. Evidemment, je n’ai pas tes responsabilités encore moi, mais d’un autre côté tu t’es déjà crée un nom avec ce blog et tu as vraiment de l’expérience professionnelle. Si financièrement tu peux te le permettre, je crois que c’est le plus important. Alors bonne chance et bon courage !!!

  19. 39
    Hillswick

    Courage dans cette période difficile !
    Reviens nous quand tu seras en forme et quand le coeur te le dira !
    Et sinon, oui, nous serons toujours là quand tu reviendras !

  20. 40
    Chloé

    C’est aussi à ça que sert un blog! Faire semblant que tout est toujours rose et beau serait un peu hors de la réalité et ton blog en perdrait en sincérité :) Je ne te connais pas du tout, à vrai dire j’ai découvert ton blog via ta sœur, mais je peux t’assurer que tu as du talent et quelque chose qui accroche… En tout cas moi je te suis depuis un petit temps alors que je ne suis pas toujours du genre fidèle sur la toile ^^ Cette période est sans doute difficile pour toi parce qu’elle semble être un tournant dans ta vie, et qui sait peut être sera-t-elle décisive. Alors il faut que tu tentes le coup! Malgré la peur et tout ce qui est paralysant face à l’inconnu, offre toi un peu de temps et de confiance… Je suis sure que ça portera ses fruits… Bonne chance! :)

  21. 41
    Celloval

    J’étais contente de voir un nouvel article mais son contenu m’a chagriné! Tu fais bien de partager ton état d’âme si tu en as envie/besoin.
    En tout premier lieu, j’adore ton blog, ton humour, la délicatesse avec laquelle tu fais tes photos, tes idées.
    Voilà.
    Ensuite, je ne peux qu’imaginer à travers ce qui transparait de ton blog que tu es une personne pleine de talent et de créativité. Les changements, les choix, sont toujours terrifiants car c’est l’inconnu et c’est aussi renoncer à d’autres possibles. Suis tes intuitions et envies, tu ne pourras que réussir.
    Je n’ai pas encore d’enfant mais je suis eeeeeeeentourée de bébés qui fleurissent dans mon entourage (j’avais d’ailleurs vachement apprécié ta recette d’apéro pour femme enceinte haha!). J’imagine seulement à quel point cela doit être fatigant, stressant, obnubilant, angoissant (tout les trucs chiants en -ant) quand sa petite enchaine les troubles de la santé… COURAGE.
    Relativise oui, mais ne minimise pas non plus ta déprime. Elle est symptomatique. Parle lui, comprends la et quand tu le sens, jarte la avec un bon coup de pied au c*l.
    C’est un peu bizarre, je ne te connais pas et je t’écris comme si tu étais ma super pote. En tout cas, c’est sincère (oui, même la 3ème phrase) et j’espère que tu iras mieux rapidement, tout en voyant plus clair dans ton avenir, entourée de l’amour de ta famille.

  22. 42
    Flo

    Tu vas y arriver, je n’en doute pas! En tout cas le talent, tu l’as <3
    (J'en profite pour mettre mon vrai nom et plus Lola, tant pis pour l'anonymat sur le net)

  23. 43
    HappyLilly

    C’est peut-être la 1ère fois que je t’écris alors que je te suis depuis longtemps (ici et Instagram).
    Si ton patron t’évite, sois bien sûre que ce n’est pas par mépris, c’est parce que consciemment (ou pas) il n’est pas très fier de ce qu’il t’a fait. Les patrons continuent à communiquer avec les gens qu’ils prennent pour des cons, qu’ils veulent enquiquiner ou qu’ils méprisent. Je te dirai bien d’attendre patiemment ton départ (et de l’inviter toi-même à ton pot de départ). En attendant, c’est pas plus mal de ne pas avoir de contacts avec un lâche.
    Mais oui, c’est aussi une méthode pour t’affaiblir. Et ça fonctionne en partie, même si tu trouves que c’est digne de la cour de récré (niveau primaire), ça te « travaille ».
    Je sais à peu près ce que tu ressens pour l’avoir vécu plusieurs fois (ou des situations semblables. Récemment un supérieur hiérarchique intermédiaire avec qui je suis en conflit permanent et qui prend soin de m’exclure des réunions dès qu’il le peut, m’a convoquée dans son bureau parce que, ce matin-là, pour une fois, je n’étais pas passée le saluer (flemme, ras-le-bol, pas envie et pas mal de boulot aussi). Je me suis dit que s’il en était là, à vouloir me dominer en m’imposant de le saluer, qu’il l’avait remarqué, c’est que la situation le bouffait lui aussi un peu. Et je l’ai trouvé assez minable de ne pas être capable de faire comme s’il ne s’en était pas rendu compte).
    Il y a un moment, où on se dit qu’on ne veut plus de cette vie de fourmi qui se lève, prend son pti métro, va au boulot, déjeune mal, retourne à son travail en attendant de reprendre son pti métro, etc. Je ne te fais pas le « métro-boulot-dodo » où l’on insère du mieux possible des enfants!
    Tu veux te lancer? Il y a des gens moins talentueux que toi qui se lancent et qui s’en sortent!
    Tu as peur? La situation actuelle et la fatigue ont quelque peu érodé ta belle confiance, mais cette confiance-joie de vivre est ancrée en toi et ne demande qu’à revenir. C’est en toi.
    Dis-toi qu’au pire, tu ne réussiras pas et que tu retourneras en « entreprise ». Une entreprise à laquelle tu diras que tu as essayé et que tu as maintenant encore plus conscience des enjeux et que, du coup, tu n’as jamais été aussi capable de prendre en considération les « nécessités » de chaque partie ayant contracté un accord.
    Dis-toi que dans tous les cas, tu en sortiras.
    Je te comprends (je crois), j’attends une réponse pour abandonner ce que je fais au profit d’une mutation à l’étranger qui va radicalement changer ma vie et mon couple. Et je ne suis pas certaine-certaine d’y arriver, de supporter toutes ces modifications. Je vais aussi être bien plus seule au boulot. Et aussi, malheureusement, voir moins moins fiancé. Nous qui nous aimons tant. J’ai peur, j’y pense chaque jour.
    Mais j’en ai ras-le-bol de n’oeuvrer que pour les autres, mettre mon talent à leur service et n’en récolter que mon salaire. OUI, ça semble prétentieux mais il faut l’être un peu pour se lancer et oser.
    Je ne sais pas si je te motive en te disant tout ça. Mais j’ai envie de te dire « go ma belle, go go go ».
    Je veux aussi te dire que si mon projet aboutit, j’ai très envie de tenir un blog. J’en ai envie depuis longtemps. J’attendais d’avoir un truc à raconter.
    Ce que je veux que tu entendes (oui oui je veux!): quand je regarde les blogs, quand je cherche à visualiser mon « éventuel futur blog si je change de vie », TON BLOG est en bonne position.
    Visiblement, nous sommes plusieurs à aimer ce que tu proposes, sois confiante!
    Tiens-nous au courant.

  24. 44
    Alice à Bruxelles

    Coucou, je ne te connais pas personnellement mais ton univers est juste splendide et ta personnalité trop géniale, ça donne envie de te connaitre! Alors pas de doute, ait confiance (dixit Kaa) et tout le monde te soutient. Tu as fait le plus dur en prenant cette décision. Bravo!

  25. 45
    Le poudrier doré

    Je ne vais pas répéter ce que tous les autres te disent déjà plus haut mais je peux juste te dire que je fais partie de ceux pour qui rien n’a été facile (tu sais que je suis maman aussi et que j’ai eu un trou professionnel de… 3 ans !) et je peux t’affirmer que la roue va tourner et que tout va s’arranger. Que ça soit pour ta puce comme pour ta vie professionnelle, les choses vont rentrer dans l’ordre, c’est certain ! Bisous et courage

  26. 46
    Clara

    C’est une mauvaise année pour moi… Ma belle-maman est décedée et ça a tellement affecté mon Fox qu’il m’a quittée =( Je n’ai toujours pas de boulot… J’en ai marre de la Belgique et ai de plus en plus envie d’oser partir à l’aventure, me lancer dans l’inconnu! Ca fait si peur…
    Je te souhaite bonne chance et du courage pour ton projet =D Je te souhaite du repos et du temps pour toi aussi, ainsi qu’en famille!

  27. 47
    Eva BB

    Je comprends complètement ta peur, je suis graphiste en CDI mais j’ai follement envie de devenir free… (oui, j’ai bien choisis le mot « follement » parce que c’est affreusement flippant de devenir son propre patron, même si au fond, c’est ce que j’ai toujours voulu). Lance toi, tu as du talent, tu pourras voir grandir ta fille et être proche d’elle. Si tu crois en toi, alors ça marchera :D (parole d’une lectrice admirative !)

  28. 48
    DreamDrug

    Voilà c’est ça ! je vis pas les mêmes soucis que toi : mais c’est bien le temps et le courage surtout qui me manque à l’écriture. ps: je souhaite que ton projet de freelance puisse se concrétiser au mieux et au plus vite.

  29. 49
    Maddy

    Salut Salut,
    Je suis tombée par hasard sur ton blog en cherchant une recette de BathBomb. Et puis j’en ai fait le tour. Et puis je suis allée voir ton portfolio. Et puis pour finir, je me suis décidée à commenter. Parce que quand même, ton blog est cool. Ton portfolio m’a fait ouvrir bêtement la bouche, et l’a laissée ouverte un petit moment.
    Et si je me lance dans cette action que je ne fais très rarement qui est de commenter (yolo après tout), c’est parce que je veux te donner mon expérience. Je n’ai pas des années d’expérience dans une agence renommée, ni même d’années d’expérience tout court mise à part ces 3 années fastidieuses d’études de graphisme.Et pourtant… Du haut de mes 21ans, après un stage qui m’a rebuté pour travailler pour d’autres, je me lance : je m’inscris en graphiste indépendante ! Qu’importe le temps que ca prendra ou même les résultats, tant que j’essaye. Je ne veux pas me dire « ah si seulement j’avais eu le courage… » Et c’est pas forcément facile. Tu as des jours comme ça, où tu te lèves, et où chaque minute est un supplice tellement tu as l’impression de ne pas trouver de clients… Mais tu as d’autres jours, où je vais pas dire « tu te lèves et… » parce que tu te couches pas, tellement tu as envie de bosser pour ce client pour lequel tu as une tonne d’idée. Tu fais d’autres projets à côté, comme ça, pour voir… Et effectivement, tu ne passes pas ces 2 heures misérables dans les transports en commun puants ! Je n’ai pas encore de petit monstro, mais je pense que le freelance est l’occasion de pouvoir concilier tout ce que tu veux dans ta vie. Et si vous pouvez vous le permettre, juste quelques mois, voir si ca marche, alors fooooonce !
    J’aime énormément ce que tu fais en tant que graphiste, et franchement, je trouve que faire un blog où tu ne sais pas si ce que tu écriras sera lu demande plus de testicules que de remplir un papier sur autoentrepreneur.fr !
    Alors prends confiance en toi, et laaaance toi, il vaut mieux regretter ce que l’on a fait que ce que l’on a pas fait… (une chance sur deux pour que cette citation soit dans le bon sens…)

    Graphiquement, et avec beaucoup d’amour même si voilà voilà…!

    • 50
      Tyra

      Merci beaucoup pour ton commentaire qui est adorable et plein de bon sens. Je commence demain cette « nouvelle vie » et même si j’ai toujours peur, je me sens motivée et positive, c’est déjà pas mal ! Du coup je te relis et je suis gonflée à bloc, un jour on dominera le monde ! Ahah. Des bises en CMYK !

  30. 51
    Ezechielle

    Salut! Je viens de découvrir ton blog, que je trouve vraiment chouette (d’ailleurs, au bout d’à peine 2 articles, il est déjà dans mes favoris!).

    A le lecture de ton article, je pense que l’épuisement physique entraîne une épuisement psychologique et vice-versa (complètement justifié, compte tenue de ce que tu as vécu/est en train de vivre). Résultat? ça mine, ça bouffe, ça tue. Et bonjour pour avoir confiance en soi dans ce genre de situation (j’en ai vécue une similaire il n’y a pas très longtemps: visite chez le médecin à répétition, car je ne comprenais pas pourquoi je me réveillée crevée alors que j’avais dormi 8 heures!). Donc, évidemment que tu as peur de te lancer! (déjà que même au top de sa forme, c’est pas évident, mais là, encore plus!)

    Pourquoi est-ce que tu n’essaierais pas d’être intérimaire dans un premier temps? ça pourrait peut-être t’aider à franchir le cap, et avec quelques petites cartes de visites glissées à chacun de tes jobs, tu te feras peut-être ton portefeuille de clients? L’autre avantage éventuelle, c’est que ça te permet d’avoir un salaire et de tester différentes boites. Au final, soit ça te persuade d’être freelance, soit tu trouveras une boite où tu te sens bien, qui peut-être t’embaucheras pour de bon? Bref, c’est juste une idée, je sais pas si ça te plait/te convient, ou même t’attire, mais ça peut être une étape à cheval entre le boulot de salariée et celui de freelance!

    Sinon, ayant vécue une période similaire, où mon état psycho n’était pas eu top, et mon état physique non plus, déjà, après une analyse de sang prescrite par mon toubib, j’ai vu que je n’avais plus de vitamine D, donc j’ai eu droit à des bons ‘shoot’ de vitamine D, Ce qui m’a pas mal aidée à récupérer un peu de forme physique! Ensuite, un peu par hasard, (suite à la fois à des pub à la télé et à l’émission allo docteur), et parce que moi aussi je travaille énormément sur PC, j’ai décidé de prendre de la mélatonine le soir avant de me coucher pendant un période d’un mois (le Valdispert, Nuit paisible, dispo sans ordonnance). Béh, écoute, ça a eu un effet magique sur moi! Moi qui me réveillait au moins 4 fois par nuit pour aller aux toilettes ou me retourner dans mon lit, maintenant, ce n’est plus qu’une fois, voire même j’arrive à faire des nuits où je ne me réveille pas pendant 8 heures d’affilées! Et je te raconte pas comment ça a changé mon état physique et aussi du coup, psychologique! C’est sûr que d’être en forme physique ça aide pour remonter la pente du côté psycho!

    Enfin bref, je sais pas si tout ce que je blablate peut t’aider, mis je te souhaite bon courage, bon rétablissement, et ne lâche rien! Ta fille et ton homme sont là, tu en sortiras plus forte et je suis sûre, quoique soit ta décision, que tu trouveras ce qui te plait et te motive!

    Bisous!!

    • 52
      Tyra

      Hello et merci pour ce chouette commentaire, merci d’avoir eu envie de l’écrire, et d’avoir pris le temps de te faire ! L’Interim c’est une idée, mais dans mon secteur, je ne vois ja-mais d’offres de ce genre, donc ça me paraît compliqué. Dans tous les cas j’ai pris la décision de me lancer et advienne que pourra ! Demain est d’ailleurs mon premier jour chez moi, et donc, dans mon « nouveau bureau » :D

      J’ai également fait une prise de sang, et tu me rappelles que j’ai complètement oublié de demander les résultats -_- Pour la mélatonine, mon problème à moi c’est que ma fille me réveille plusieurs fois par nuit, si ce n’était pas le cas je dormirais sans soucis 8h d’affillée :D Du coup, c’est à elle que je la donne ? Ahah

      Encore merci pour tout, des bises à toi !

+ Laisser un commentaire