Capilotracté


(Attention : Cet article mesure environ trouze mille kilomètres). Commençons ce roman par une petite précision : Il n’existe pas de « comportement magique », de soins parfaits adaptés à toutes. Comme il existe un tas de types de peau, il existe un tas de types de cheveux, et je ne vois donc pas comment il pourrait n’y avoir qu’une façon de faire. Ici, je vais parler de ce qui réussit à mes cheveux, et des astuces et comportements qui me permettent de les garder en forme. A vous de trier, de voir ce que vous jetez ou gardez. Ma nature de cheveux c’est : Fins, sans volume, facilement abîmés, plutôt lisses et longs.

Certains affirment que le cheveu est mort, et qu’il est donc inutile de le soigner. Une fois, c’est même un vendeur de soins hors de prix qui me l’a affirmé (???). Mon expérience prouve le contraire : Oui, on peut récupérer des cheveux abîmés, si ils sont pas complètement cramés. Non, on est pas obligé de se raser le crane à la Britney si on a un peu abusé de spray éclaircissant ou d’eau de mer.

Cheveux

Se laver les cheveux : La technique

Longtemps, je pensais qu’un bon nettoyage des cheveux passait par une mousse dense et onctueuse, que je devais appliquer de la racine aux pointes, un peu comme dans les pubs à la télé, quoi. Sauf que clairement, mes cheveux fins et plutôt secs n’ont pas besoin d’une grande dose de produit à masser sur les longueurs. Depuis que j’ai compris ça, je les agresse beaucoup moins, et ils sont tout aussi propres.

Mon mode d’emploi ? Sur cheveux mouillés (bha ouais), un peu de shampoing appliqué aux racines, je masse le cuir chevelu. J’ajoute un peu d’eau pour émulsionner, je masse à nouveau. Encore un peu d’eau et un massage. Et puis je rince, longuement. Le shampoing coule alors sur les longueurs, et ça suffit à les laver. N’oublions pas que seul le cuir chevelu produit du sébum (= du gras) et que les longueurs et pointes n’ont donc pas besoin du même traitement que les racines. Le fait de masser et d’émulsionner petit à petit permet à la fois de stimuler le cuir chevelu (bon pour la pousse!), et d’utiliser moins de produit. En gros c’est logique, mais c’est plus long, et faut se sortir de la tête que mousse = propre.

Les silicones, on en fait quoi ?

La tendance est à la diabolisation. Il y a encore quelques années, tout le monde s’en fichait. Puis c’est devenu la persona non grata du monde capillaire. Pourquoi ? Parce que cet ingrédient aurait tendance à étouffer le cheveu et donc à le fragiliser à la longue. Dans les faits, cette substance gaine le cheveu, facilite le démêlage, et donne l’illusion d’une crinière en bonne santé. En fait, avant d’éliminer les silicones de vos produits, il faut savoir si oui ou non ils portent préjudice à vos cheveux. Chez certaines, ils sont très bien tolérés, même après des années d’utilisation. Mes soeurs ne font pas du tout gaffe à la compo de leurs shampoings, et elles ont une tignasse canon.

Mais pour d’autres (comme moi) le fait d’éliminer ce composant a changé l’aspect déprimant de mes cheveux. Attention, au début, c’est la galère, il y a un temps d’adaptation. Petit à petit, les lavages vont supprimer la couche superficielle créée par les silicones, et donner l’impression de cheveux encore plus secs et sensibilisés. Pas de panique. Avec de la patience, de l’obstination et des soins adaptés, on sort de cette phase. Et on re-découvre la vraie nature de ses poils de tête.

En gros : Si vous avez les cheveux abîmés par différents traitements (coloration, lissage, décapage…) les silicones vont faire illusion, mais empêcher les soins de pénétrer : pas bien.
Si vos cheveux sont normaux et sans soucis, et qu’ils n’ont pas besoin de soins en profondeur, les silicones ne leur porteront peu ou pas de préjudice. A vous de voir ce dont vous avez besoin !

Cheveux

Les soins, parlons-en

Quand j’étais môme, j’avais un shampoing 2 en 1. Plus tard, j’ai eu droit à de l’après-shampoing, qui facilitait la vie de ma pauvre maman, parce qu’avec les cheveux jusqu’aux fesses et mon comportement de garçon manqué, le démêlage était un vrai calvaire. Et c’était tout.

Et maintenant ? Bains d’huile, soins pré-shampoing, soins pré-après shampoing (sisi, Vichy en a sorti un, ici), masques, soins sans rinçage, en spray, en mousse, en baume… Pas toujours évident de s’y retrouver, de savoir ce qui va être utile ou pas. Une fois de plus, c’est à base d’essais/erreurs qu’on arrive à trier. Pour certaines chevelures (frisées, bouclées…) la technique du no-poo (= se passer de shampoing, se laver les cheveux avec un après-shampoing uniquement) marche du tonnerre.

Pour moi, c’est simple : Une fois par semaine, un bon soin nourrissant avant-shampoing, et environ 3 lavages par semaine. La case soin/après shampoing n’est plus toujours indispensable. Depuis que j’ai trouvé les produits qui correspondent à mes besoins, je le fais vraiment au ressenti. Spray protecteur si sèche cheveu, et parfois, entre deux lavages, j’applique un peu d’huile sur les pointes.

La diversité : Ça fonctionne.

Il paraît que le cheveu s’habitue aux produits qu’on lui donne, et que ceux-ci sont donc moins efficace à la longue. Je ne sais pas si ce truc a été prouvé ou pas, mais clairement, c’est le cas pour moi. Du coup j’alterne toujours deux ou trois shampoings, et je n’ai plus jamais cette sensation de « zut, ils étaient bien pendant un mois mais maintenant ils tirent la gueule ». En plus, ça permet d’essayer de nouveaux trucs, whouhou ! (On se trouve les excuses qu’on peut)

Et le démêlage dans tout ça ?

A ce sujet on m’a déjà affirmé tout et son contraire. Pour certains, il faut démêler le cheveu encore humide, parce qu’il est alors élastique et limite la casse. Pour d’autres c’est l’inverse, il faut passer la brosse dans les cheveux secs parce qu’un cheveu élastique… casse. De mon côté, je varie les plaisirs. Si je suis pressée, j’essore mes cheveux, puis je les démêle soit au peigne en bois à larges dents, soit à la Tangle Teezer, et je passe un coup de sèche-cheveux, tête en bas, rapidement. Si j’ai le temps, je privilégie le séchage à l’air libre, et je démêle une fois secs.

Je compte d’ailleurs investir dans la version « spécial cheveux mouillés » de la Tangle Teezer, parce que je suis convaincue de l’efficacité de cette brosse. Quand j’avais de grosses galères de démêlage, elle limitait la casse, et après un brossage dans les règles, je constate que je perds nettement moins de cheveux avec elle.

Cheveux

Et le naturel ?

En plus des soins « tout faits » qu’on trouve un peu partout, il existe des solutions naturelles particulièrement efficaces. Je pense au Henné, le neutre pour un soin qui donne du corps, et les autres pour remplacer les colorations chimiques. Non, on est pas forcément rousse avec du Henné, il en existe du blond, du cuivré, de l’indigo, du brun… L’important c’est de scruter la compo, et de la choisir la plus clean possible.

Le Shikakai, excellente alternative à notre shampoing habituel est au top pour les demoiselles au cuir chevelu irrité ou sensible. Le Rassoul nettoie également en profondeur, et apporte un volume naturel vachement chouette. Par contre, toutes ces poudres ont un inconvénient identique : Niveau facilité d’utilisation, on est pas au top. Le Henné, ça doit poser des heures et le rinçage est une plaie. Pour les autres, il faudra toujours passer par la case diluage, avec le risque d’en foutre partout, et le rinçage est également une épreuve autrement plus longue qu’après un passage de Pantène. Pour certaines, le passage au naturel est devenu une évidence. Pour moi, c’est malheureusement trop de contraintes, je passe donc mon tour et me contente d’un Henné tous les x mois, quand la lubie me prend… Je ne vais donc pas épiloguer la dessus, mais je pense que si vous avez envie de changer radicalement votre façon de soigner vos cheveux, cette alternative ayurvédique vaut la peine qu’on se penche dessus.

Bonux : Tu peux trouver ici et ici des masques efficaces à faire avec des trucs qu’on a dans la cuisine. Et par ici, y’a ma récap’ sur l’utilisation de l’huile dans les cheveux.

Ma sélection :

(Pas mal de ces produits sont assez coûteux à l’achat. Je suis incapable d’investir dans un fond de teint de luxe ou dans un vernis Chanel, mais quand il s’agit de capillaires, je n’ai presque plus de limites…)

Pré-Shampoings :

Lush – H’suan Wen Hua et C’est la base
Deux produits que j’aime beaucoup. Le premier est plutôt nourrissant et réparateur, à base d’avocat, d’huile d’olive, de banane et d’un tas de trucs. Le second est idéal pour les cheveux fins qui ont besoin de volume, il est super rafraîchissant et sent bon la menthe. [Article ici]

Hei Poa – Monoï 1000 fleurs
Une fois par mois environ, j’offre à ma tête un bon bain d’huile. Et cette huile, c’est ma préférée. Elle sent bon le bonheur, elle nourrit bien, elle a tout bon. J’humidifie les cheveux, puis je la pose en massant bien les longueurs. Temps de pose : Entre 2 et 4h. Je ne laisse pas de soins toute la nuit, mes cheveux n’ont jamais l’air d’apprécier… [Article ici]

Shampoings :

Christophe Robin – Crème lavante au Citron.
Un produit qui fait des miracles sur mes cheveux. Je les humidifie, je masse un peu de produit sur les racines, je peigne, je laisse poser un bon quart d’heure, puis je rince avec la technique « massage & émulsion ». Une fois par semaine. Pas d’avant ni d’après-shampoing nécessaire. [Article ici]

Leonor Greyl – Moelle de bambou
Un peu difficile à apprivoiser, une fois qu’on sait y faire, il fait des merveilles. Attention, adepte de mousse s’abstenir. [Article ici]

Couvent des Minimes – Shampoing doux bienfaisant
Un bon basique, efficace, moins ruineux que les deux du dessus ! [Article ici]

Cheveux

Après Shampoings :

Yes to Tomatoes
Je ne m’en lasse pas, je l’achète par gros bidons quand je passe aux Pays-Bas. Démêlage nickel, pas de silicones, petit prix, durée de vie monstrueuse… [Article ici]

Couvent des Minimes – Soin Démêlant Bienfaisant
Assorti au shampoing, il fait également très bien son job, les cheveux sont légers et doux, c’est tout ce que je demande. [Article ici]

Etc

John Masters Organics – Follicle Treatment
Un spray sans rinçage à appliquer sur cheveux propres et humides, à la racine. On le masse sur tout le cuir chevelu, et il apporte, au fil des utilisations, un volume naturel, et des cheveux plus forts et plus denses lors de la pousse. Il n’est pas donné, mais pour moi, il a vraiment aidé. [Article ici]

Conclusion :

On remarquera que je n’ai plus du tout de masque nourrissant après shampoing à laisser poser, dans les produits que j’utilise. En ayant trouvé mon mode de fonctionnement, je n’en ai plus besoin. Je privilégie la réparation avant le shampoing, et je mise sur des éléments efficaces, qui me réussissent vraiment. C’est pas évident de trouver son graal en matière de cheveux, mais à force d’essayer, de s’obstiner, et de comprendre comment ceux-ci réagissent, on peut arriver au bout de la galère, promis !

Rendez-vous sur Hellocoton !

45 Commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. 1
    Coralie

    Il est chouette ton article ! Moi-même je veux absolument changer ma routine capillaire et virer ces fichues silicones de mes produits. Si mes cheveux peuvent redevenir beaux et en bonne santé sans eux, c’est pas plus mal ! Connais-tu les shampoing Desert Essence ? Il me semble que beaucoup disent qu’ils sont super, alors j’aimerais beaucoup les essayer s’ils sont si bien. Merci en tout cas pour cet article, ça me conforte dans mon choix, changer complètement ma routine capillaire !
    A bientôt !

    • 2
      Tyra

      Merci Coralie ! Je connais la marque Desert Essence, mais je ne l’ai encore jamais testée, j’en entends énormément de bien, faudrait que je me décide à passer commande sur iHerb un de ces jours, vu le prix de la gamme on a « pas grand chose à perdre » !

  2. 3
    Every day a look

    Super article :) Très bien rédigé, c’est toujours un plaisir de te lire.
    Personnellement j’essaye de faire entrer dans ma routine capillaire de moins en moins de produits avec des silicones. Compliqué mais je m’efforce à en trouver des pas trop mal :)
    Des bisous,
    Emy

    • 4
      Tyra

      Je crois que c’est la bonne solution, d’y aller petit à petit, de t’habituer à un produit, de voir qu’il te convient, puis d’en changer un autre… Sinon c’est vite décourageant !

  3. 5
    Harmony

    Eh bien merci pour cet article très complet et rempli d’infos :)
    Personnellement j’applique beaucoup de tes « trucs » et j’essaie d’utiliser le + de produits naturels possibles, car je sens que ça me fait du bien :)
    Des bisous!

  4. 7
    Fluffy

    Pour ma part c’est l’inverse. Je ne fais rien avant le shampoing car tout part en lavant et pire, je lave trop si je mets de l’huile. En revanche, après je les soigne. J’étale du Hei Poa dessus à chaque lavage et un spray coiffant Leonor Greyl tous les matins. A part mes pointes qui sont vraiment mortes, ya plus rien à faire, les longueurs vont vachement bien même 3 jours après le lavage (et je mets de l’huile partout, cuir chevelu, racine, longueur, pointe. Comme quoi chacun sa technique). Je pense prendre le shampoing au Bambou mais j’ai essayé le coup du : tu mets puis t’émulsionnes. Ça ne marche pas chez moi, il faut que je frotte avec mes longueurs humides pour réussir à bien laver. Me faudrait une vraie démonstration. Tu ferais pas un atelier ? :D

    • 8
      Tyra

      Je faisais comme toi au début, j’avais tendance à faire deux trois shampoings si j’avais mis de l’huile avant, mais au final, en en mettant moins et en me forçant à un seul shampoing, m’suis rendue compte que c’était bien propre et rincé, et pas du tout poisseux. T’as d’la chance de pouvoir mettre de l’huile partout ! Chez moi c’est vite effet friture :D Ecoute si tu passes à Bruxelles tu viens boire un verre et on s’lave les cheveux. Ahah

  5. 9
    Sandy

    Tu pourrais faire encore 10 km de rédactionnel en plus sur les poils de tête que je ne m’en lasserais jamais. Je crois malheureusement que c’est un éternel problème féminin sur lequel je pourrais philosopher des heures… Qui n’a jamais rêvé d’avoir la tête articulée tel un petit poney et faire grandir sa crinière à chaque craquement de cou ? … Allez, y’a pas que moi quand même, non ? (j’avoue, j’ai acheté une longue queue de cheval postiche et j’ai jubilé la première fois que je me suis baladée avec en rue… depuis, je fais une obsession sur les extensions… au secours…)

    • 10
      Tyra

      Franchement, je me suis forcée à arrêter d’écrire. J’avais encore un tas de points en tête : Dormir avec les cheveux attachés ou pas, l’effet de la chaleur, le frottement, les compléments alimentaires… C’est sans fin :D Pour les extensions, essaie de te dire que les « vraies » sont pas bonnes pour les cheveux, et que tu risque de le regretter !

  6. 11
    EveSworld

    Boon c’était pas si long que ca =)
    Après 3 ans sans silicones, et 1 an sans sulfate dans mes soins/shampooings et ils s’en portent que mieux. J’utilise aussi le Hei Poa en bain d’huile, que je laisse aussi poser la nuit. Et j’ai acquis il y a peu quelques produits Denovo qui ont l’air très prometteur. Ton article m’a fait penser à re-sortir un peu mon henné et le shikakai.
    Par contre, la crème lavante de CR me donne trop envie ! Je ne sais pas encore si je craquerais. *Résiste*

    • 12
      Tyra

      Le truc c’est vraiment d’avoir la patience d’attendre les résultats… Il m’a fallu plusieurs essais avant de réussir à me tenir au 100% sans silicones. Pour la crème lavante, je comprends, j’ai mis des moiiiiis à me décider, mais je ne regrette rien :D

  7. 13
    emilie

    tu as du mettre un temps fou à ecrire cet article, et bien merci, il est vraiment très complet.
    J’ai laissé tombé les silicones depuis environ un an et j’avoue que j’ai du mal à trouver les produits qui conviennent à mes cheveux secs et ondulés…. J’alterne, je teste, rien de concluant pour le moment. Ces derniers temps, phase de test de l’huile de coco en masque avant shampooing, on verra bien…

    • 14
      Tyra

      Merci Emilie ! Courage pour trouver tes produits ‘magiques’, c’est un vrai parcours du combattant… Pour l’huile de coco, pense à l’appliquer sur cheveux humides, à bien la faire pénétrer, et à la laisser au moins une heure (:

    • 16
      Tyra

      J’approuve ! Au début j’y croyais pas trop, je pensais à un gadget… Et au final, je n’utilise plus que ça comme brosse à cheveux !

  8. 17
    Clara

    J’ai tout lu et je trouve ton article très intéressant et complet =D Tu te prend pas la tête, explique bien que c’est ce qui te convient à toi, donne de bons conseils,…
    J’ai la même nature de cheveux que toi plus ou moins : mi longs, fins, lisses, plats, mais brun.
    Je les lave avec le shampoing aux algues Urtekram qui ne sent rien mais qui est très bien (très liquide)! Je met parfois des gouttes de protéines de riz, ou d’he d’Ylang-Ylang ou he de pamplemousse. J’utilise l’après-shampoing pour cheveux colorés au raisin rouge Desert Essence, et quand ils manquent de brillance celui à la framboise =)
    J’ai Secret de nuit de chez Phyto, je me fais mes propres tambouilles,… Je fais des hennés, j’ai le soin repigmentant Mulato pour des reflets chocolat! Et j’adore l’huile monoi Hei Poa 1000 fleurs *_*

    • 18
      Tyra

      Il est chouette le Desert Essence à la framboise ? Il me fait de l’oeil j’avoue :D J’avais commencé à ajouter de L’Ylang Ylang à mon shampoing, puis avec la grossesse j’ai mis le flacon de côté :p

      • 19
        Clara

        Oui, il sent bon et fait briller les cheveux sans les alourdir =D J’en suis satisfaite! C’est une huile essentielle apaisante et destress, ça fait du bien au cuir chevelu! Tu reprendras peut-être après la grossesse ^_^
        Baby girl va bien? C’est pour bientôt? (a)

  9. 21
    Marie

    MERCI pour cette phrase : « Non, on est pas obligé de se raser le crane à la Britney si on a un peu abusé de spray éclaircissant ou d’eau de mer ». Je répare comme je peux le trop sec, trop fragile, trop éclairci, et la Tangle Teezer me sauve de pas mal de casse, je ne savais pas qu’il existait une version pour cheveux mouillés !

    • 22
      Tyra

      Je ne l’ai pas encore testée mais ça ne saurait tarder ! Courage pour le soin de tes cheveux, les bains d’huile, la banane et l’avocat sont top pour nourir, et l’hydratation à base de yaourt entier et d’Aloe vera complète le tout !

  10. 23
    mademoiselle polish

    Article super intéressant! Et je pense tout a fait comme toi. Les meilleures soins dépendent de chacun. On a pas tous les mêmes cheveux et on a droit à tous à avoir un soin particulier. Il faut juste trouver ce qui est bon pour notre crinière. J’utilise la Teezer, du henné neutre avec quelques huiles qui donnent du peps et un shampoing sans parabens ni silicones à la moelle de bambou. Mes cheveux reprennent doucement du service mais il en faut beaucoup du temps!

    • 24
      Tyra

      Il faut énormément de patience, et surtout ne pas abandonner en chemin. Par contre une fois que le gros cap est passé, ça fait vraiment du bien !

  11. 25
    Elise

    MERCIIIIIII pour cet article !

    Long peut-être mais j’adore ! Très bien fait, bien écrit ( ça s’perd — » ) mais très appréciable !
    Je m’en vais lire tes articles sur les bains d’huile =)

  12. 27
    Le bazar d'Alison

    J’ai TOUT lu et meme que c’etait hyper interessant !
    Je ne prends aussi soin de mes cheveux que je le voudrais, par flemme et parce qu’ils sont assez difficiles a dompter, mais j’essaye tjs de les chouchous en avant-shampoins avec des bains d’huiles ou masques et ca marche plutot pour moi.
    D’ailleurs tu parles de sprays protecteurs pour le seche-cheveux, tu en aurai un a conseiller ?

    • 28
      Tyra

      Je n’en ai pas conseillé de particulier dans l’article parce que je n’ai pas trouvé mon graal en la matière, j’utilise le some like it hot de Tigi, mais sa compo n’est pas du tout clean (:

  13. 29
    Audrey

    Super article avec de très bons conseils. Je suis assez tentée par l’huile Hei Poa, les cheveux à l’odeur de monoï, je dis oui !

    Bisous :)

  14. 31
    Léa

    Il est top moumoute ton article, très bien rédigé et plaisant à lire :)
    Pour ma part je suis passée au naturel l’an dernier et mes cheveux sont bien contents !
    Bain d’huile, henné neutre, shikakai, sidr et j’en passe font désormais partie de mon quotidien et j’adoooreeee patouiller dans les poudres. Je pense en effet que cela dépend de chacun et qu’il faut trouver ce qu’il nous convient le mieux !

    Des bises et prend bien soin de toi (enfin de vous :) )
    Léa

    • 32
      Tyra

      Merci Léa ! Et bravo d’avoir adopté et dompté ces produits, je pense en effet que ça reste l’alternative la plus saine, et les cheveux de celles à qui ça réussit sont clairement canon !

  15. 36
    Nathalie scrap

    Je fais comme toi pour le shampoing, c’est long en effet, mais c’est mieux , une évidence ;)
    Pour ma part, j’utilise que des bain d’huile en avant shampoing. Lapres shampoing, je l’utilise quand vacances estivales, quand je me baigne beaucoup à la mer et sous le soleil … Je fais aussi pendant cette période un masque après le shampoing, sinon tout le reste du temps, j’en fais jamais , pas besoin en fait ….

    • 37
      Tyra

      Une fois qu’on a adopté le geste, impossible de revenir en arrière, ahah
      Et pareil que toi donc : En temps normal, les masques ne sont plus du tout nécessaires, quel bonheur !

  16. 38
    Julyette

    Je suis passé au sans silicones il y a peu lisant ici et là que ce n’était pas bon. Mes cheveux doivent être dans la phase « allez les gars c’est parti on va morfler », car ils sont assez secs. Donc je les nourris à fond: j’ai trouvé un après shampooing top chez Weleda (à l’avoine), j’ai acheté pas plus tard qu’hier un masque chez Lovea et j’alterne 2 shampooings Cattier (usage fréquent et cheveux secs). Moi qui n’avait aucun souci de sécheresse capillaire je suis servie en ce moment mais bon. Ravie de ton retour parmi nous, j’espère que toi et baby girl vous portez bien !

    • 39
      Tyra

      J’avais beaucoup aimé le Cattier au Yaourt, c’est celui la usage fréquent, non ? Pour Lovea, je garde un très mauvais souvenir d’un masque après shampoing et je n’ai jamais osé tenter autre chose… Tente l’huile avant le shampoing, ça peut vraiment faire la différence ! En tout cas, bon courage dans ta quête de la routine idéale (:

  17. 40
    Chloé

    Ah que salut ! J’ai découvert ton blog très récemment et je suis fan !
    Personnellement j’ai pris la décision d’arrêter les silicones… Et pas facile de trouve un soin qui me plaise sans aucun silicones dedans… Ah, que la vie est dure ! Mais je persévère, les silicones n’auront pas raisons de moi ! ;)
    Pleins de bisous et à bientôt ♥

  18. 42
    Selina

    Ton article (comme tous les autres) est super intéressant, et je me passe pas de ton blog !
    On m’a parler du henné neutre pour « réparer » les cheveux tu pourrais faire un article sur cette technique ? merci d’avance !

+ Laisser un commentaire