Un mois sans Shampoing… Ou presque.


J’en parlais ici, lasse de perdre mes cheveux et de devoir les laver trop souvent, j’avais décidé de me passer de shampoing. Selon une série de témoignages, il y aurait aussi des bénéfices au niveau du volume et de la densité… Bref, ça me vendait du rêve et ça allait totalement dans l’évolution de ma consommation cosmétique.

no poo

Vendredi 13/2 je faisais mon « dernier » shampoing, marque Urtekram au Rhassoul pour les curieuses. Je les laisse sans lavage jusqu’à ce qu’ils soient vraiment bien gras aux racines, et je les brosse soigneusement deux fois par jour.

Mercredi 18/2 (5 jours plus tard) je décide de me laver les cheveux avec un oeuf et 2 gouttes d’huile essentielle d’Ylang Ylang. Je rince avec de l’eau et un peu de vinaigre de cidre. Juste après, ils sont assez beaux, et bien brillants. Démêlage facile, doux… Tout va bien. J’ai bien rincé à l’eau froide pour ne pas faire d’omelette, et l’odeur de vinaigre ne reste pas.

Vendredi 20/2 (2 jours plus tard) je ressens le besoin d’un shampoing sec. J’utilise ma poudre habituelle (Kapoor kachli) et ça passe.

Dimanche 22/2 (2 jours plus tard) mes cheveux sont vraiment moches. Je me dis que peut-être ce serait pas mal de bien les décrasser une bonne fois, pour qu’ils vivent leur vie sans résidus d’anciens produits. Je procède donc à un lavage au bicarbonate (dilué dans un peu d’eau) avec un rinçage au vinaigre de cidre. Juste après, ils sont nickel. Très légers, super agréables.

Mercredi 25/2 (3 jours plus tard) ils tirent un peu la tronche, je refais un shampoing sec.

Jeudi 26/2 (le lendemain) c’est pas la joie, je décide de tente un « water only ». Je les brosse, je masse le cuir chevelu, je les frotte sous l’eau chaude, en massant bien, puis à l’eau froide. Une fois secs, c’est mieux mais pas tout à fait convainquant. Il parait qu’il faut attendre le lendemain pour le vrai résultat. J’attends donc. Le lendemain… Ça passe, mais sans plus.

Samedi 28/2 (2 jours plus tard) je les lave avec un mélange de Shikakai et de poudre d’alma + un tout petit peu d’huile de coco. Je rince longuement, très longuement. Je me sens pas hyper écolo pour le coup…

Jeudi 05/03 (5 jours plus tard) ça fait au moins un jour ou deux que je les aurais bien lavés, mais comme je me fais opérer le jeudi 05 et qu’ensuite je devrais éviter l’eau dans les yeux, j’ai attendu le matin même pour le faire. Et je fais la totale : Un blanc d’œuf monté en neige + 1 goutte d’Ylang ylang sur les racines (pour ne pas graisser avec le jaune) et le jaune + du miel sur les longueurs et pointes. Rinçage au vinaigre de cidre. Ça fait beaucoup de boulot et de préparation juste pour se laver les cheveux, mais le résultat me semble assez bien.

Samedi 07/03 (2 jours plus tard) Je fais un shampoing sec. Je crois que je n’en ai pas besoin, mais c’est psychologique, je vais à un event avec d’autres blogueuses alors je veux être sûre de pas avoir le cheveu poisseux. (Je suis un peu parano, je m’imagine facilement les gens en train de ricaner dans mon dos).

Mardi 10/03 (3 jours plus tard) J’ai de nouveau les cheveux moches, et j’ai pas envie de faire la cuisine sur ma tête. Je me dis, allez, faisons un « low poo » (= se laver les cheveux avec de l’après-shampoing). En plus, via un partenariat avec SeBio j’avais reçu un après-shampoing Dr. Haushka encore jamais testé. J’y vais, et je savoure le parfum et la texture… J’attends que mes cheveux sèchent. On dirait qu’ils sèchent pas, c’est bizarre… Et en fait… EPIC FAIL. J’ai du en mettre (beaucoup) trop, mais ils sont horribles et tellement gras qu’on les croirait mouillés. L’enfer.

Mercredi 11/03 (le lendemain) je craque. Je me fais un shampoing, avec mon bon petit Urtekram. Ça mousse, c’est facile, c’est merveilleux. Je me sens coupable et euphorique. Mes cheveux sont propres et brillants.

nopoo

A deux jours près, vu que demain on est de nouveau vendredi 13 (vade retro satanas) j’aurais réussi. Mais à quel prix ? J’ai trop souvent du lutter pour ne pas laver mes cheveux. Trop souvent du cacher la misère à coup de chignons et autres tresses. Trop été frustrée de ne pas avoir de sensorialité lors des lavages. Pris beaucoup de temps parfois à la préparation, parfois au rinçage… J’ai peut-être voulu aller trop vite ?

Hier, je me disais « peut-être que je dois tenir plus longtemps, pour que mon cuir chevelu se régule et que je puisse plus facilement espacer… » Parce qu’un lavage relou tous les 10 jours, c’est OK, mais si c’est tous les 3 à 5 jours, c’est trop pour moi… Et là, FATALITY : L’Homme me dit, avec un petit sourire « Tu sais, je suis content que tu aie fait un vrai shampoing. Je disais rien pour pas te décourager, mais c’était quand-même pas génial ces derniers temps, hein… »

Bon. Dans ce cas. Force est de constater qu’à l’heure actuelle, le « full no poo » n’est pas ce qu’il me convient. Je vais continuer à espacer les lavages, peut être à coups de 1 shampoing / 1 no poo… En tout cas, je crois que l’important, c’est vraiment de trouver le truc qui nous convient, et de pas absolument s’obstiner juste parce qu’on l’a décidé. Il paraît que pour réussir à se passer pour de bon de shampoing et réguler une bonne fois le sébum que produit le cuir chevelu, il faut faire « une cure de sébum ». En gros, ça consiste à laisser ses cheveux sans les laver avec quoi que ce soit (même de l’eau) jusqu’à ce que le gras ait atteint les pointes. On dit que ça dure environ 1 mois. Personnellement, je ne suis pas prête à faire ça… Pour me sentir à l’aise et sûre de moi, j’ai besoin d’être propre, y compris des cheveux, alors si c’est pour me sentir mal à l’aise, me planquer chez moi et ne pas oser faire un câlin à l’Homme… Je passe clairement mon tour.

Voilà, t’as gagné, Shampoing. Pour le moment j’ai encore besoin de toi. Mais au moins t’es clean et bio, c’est toujours ça de pris.

Rendez-vous sur Hellocoton !

27 Commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. 1
    woodybeauty

    Très intéressant ce défi, moi non plus je ne pourrai pas tenir aussi longtemps. J’essaie d’espacer au max mais c’est pas évident, je déteste cette sensation de gras. Et puis au boulot ou quand on sort, le cheveux gras c’est pas top ^^ Bisou!

  2. 2
    Letizia

    En un mois en Asie, j’ai lavé mes cheveux 3x et ça s’est bien passé. Mais cheveux sont épais sont quand même d’une nature très graissante ! Pour en arriver là, j’ai espacé petit à petit les shampoings, aidée par le bordel que c’est de laver et sécher ce machin. Par contre, quand je lave je lave : Shampoing baume réparateur et après shampoing au programme. Le shampoing sec est mon ami ! Bravo pour ton courage, 1 mois sans shampoing.. Bordel.

  3. 3
    bull'elodie

    Je fais petit à petit avant je me lavais les cheveux le dimanches avec un shampoing sec le jeudi (la fille réglée comme une pendule), maintenant je peux tenir 7 jours tranquille. J’essaie de passer au 8, puis au 9, … J’étale ça vraiment sur plusieurs semaines histoire de ne pas trop les brusquer

  4. 4
    Axelle

    J’ai souvent voulu me lancer dans l’aventure mais je n’ai jamais franchi le pas… Je ne me lave les cheveux que deux fois par semaine, et je vois vraiment une différence par rapport à avant… Entre les coups, j’utilise aussi du shampooing sec et j’adore la texture et le volume que ça donne à mes cheveux!
    Et ne t’en fais pas, je n’ai rien remarqué du tout sur tes cheveux samedi passé, tout du contraire!
    xx

  5. 5
    Aurély

    Depuis que je laisse mes boucles faire leurs affaires, c’est à dire que je ne les lisse plus, je constate que j’arrive facilement à ne pas les laver pendant max 2 semaines. On remarque à peine la différence. J’en suis bien contente car ils respirents un peu plus sans produits chimiques ou encore trop de chaleurs. Je suis bien contente du résultat mais malgré ça, 2 semaines c’est ma grande limites, je ne pourrais pas passer 1 mois sans les laver ^^

    Ton article était vraiment interessant à lire, d’ailleurs tu as beaucoup de courage d’avoir réussi autant de temps sans shampoing ^^ Bravo !

  6. 6
    la cigale ou la fourmi

    Ne pas les laver pendant un mois?!!
    En vacances ok mais sinon, ça craint!
    Je pense que le mieux est d’utiliser un shampoing le plus naturel possible, et d’espacer les shampoings.
    Tu as été courageuse d’avoir essayé en tout cas, bises.

  7. 7
    Ma P'tite paupiette

    je ne suis pas du tout attirée par le  » pas de shampoing du tout « , par contre, j’espace le plus possible mes shampoings pour éviter qu’il régresse trop vite et les habituer à trop de cochonneries sur la tête. De deux shampoing par semaine je suis passé à un shampoing. mes cheveux se sont habitués très bien ( au départ un peu gras la veille de les laver ) . Par contre, psychologiquement, je n’espacerais pas plus, faut pas déconner!!

  8. 9
    Odile

    J’ai également été tentée par ce défi, mais comme tu le dis je me suis un peu demandé jusqu’où j’étais prête à aller pour y arriver et si ça valait vraiment le coup. Je me lave les cheveux seulement tous les 6/7 jours, avec un shampoing bio (Urtekram aussi \o/ mais à l’ortie), finalement c’est pas si mal.
    Au final la cure à l’air de faire des effets très différent sur les gens: il me semble que Mini, après sa cure de sébum, en est également à un lavage par semaine tandis qu’Antigone ne les laves quasi plus.

    Dis, le Kapoor Kalchi ca marche bien? Tu l’utilise quand tes cheveux sont un peu sale ou quand tu tiens plus du tout? :D Je suis à la recherche d’une shampoing sec naturel pour espacer encore mes lavages mais je sais pas quoi choisir ><.

    • 10
      Tyra

      Si déjà j’en arrive à ton stade sans passer par deux jours de « mon dieu je veux tellement les laver mais je me retiens » je serais déjà contente. Pour le Kapoor Lalchi ça dépend, souvent c’est quand je me dis vraiment que ça se voit trop, mais parfois juste pour un coup de frais, un peu de volume… Je trempe un gros pinceau genre poudre libre dedans, et hop sur les racines. Il parait que la bpete fécule de maïs fonctionne bien aussi, mais moi je me dis qu’une plante ayurvédique, ça apporte peut-être un bénéfice supplémentaire… (Et surtout la couleur est bien plus passe partout, à part pour les cheveux platine)

  9. 11
    Lutetia Flaviae

    Suite à ton dernier article, j’ai essayé de me coiffer plus souvent parce que je ne le fais qu’au démêlage. Justement, j’ai toujours eu l’impression que le brossage graissait les cheveux. Ce fut encore pire. Je n’ai habituellement pas de pellicules mais là, je n’avais jamais vu ça ! Une catastrophe ! Je ne veux plus jamais me brosser à sec !

    • 12
      Tyra

      J’imagine que comme pour tout il y a des cuirs chevelus qui acceptent moins bien certains traitements ? Peut être à tester avec un peigne en corne ? Je sais que le but c’est vraiment de répartir le sébum des raçines vers les longueurs, pour faire un effet 2en1 : dégraisser le crâne et nourrir le reste…

    • 13
      Odile

      Peut etre que tu ne nettoie pas ta brosse suffisament souvent? Du coup tu rajouterai le sébum que tu aurais étallé sur tes pointes la veille? Idéallement je crois que les brosses doivent etre lavées genre tous les 2/3 jours pour un bon brossage-étalage de sébum en règle :) Que le brossage regraisse tes cheveux c’est vraiment curieux :s

    • 15
      Tyra

      Bha c’est déjà pas mal du tout ! Si je m’écoute actuellement, ce serait tous les 3 jours, et c’est encore vraiment trop. Un shampoing hebdomadaire ce serait génial…

  10. 16
    Skull and Beauty

    jai beaucoup lu sur le sujet, ayant une dermite, je voudrais aussi espacer les shampoings. D’après Le blog de Antigone,elle conseille avant toute chose de ne rien faire tant qu’on a pas réussi a espacer ses shampoings à une seule fois par semaine. Ce que j’essaie de faire, la fin de semaine est difficile malgré le shampoing sec et la brosse en poils de sanglier que je lave chaque jour. Mais peut être es tu en effet aller trop vite? Je ne suis pas sûre de vouloir me passer de shampoing, mais une fois par semaine seulement au lieu de tous les 3 jours ça me semble bien lol, alors j’essaie. …

    • 18
      Tyra

      Oui la je crois en effet que je vais commencer par ça, un shampoing par semaine ce serait déjà pas mal du tout ! Et toi, t’en es ou ?

      • 19
        Delphine L.

        C’est sûr tu es allé beaucoup trop vite !!! Passer du shampoing tout les 2 jours à rien, ça ne se fait pas du jour au lendemain !!! Relis bien les étapes sur le site Antigone XXI mais aussi sur celui de Echos verts. Ca permet de voir deux approches différentes, car effectivement on est tous différents et ce qui marche pour l’un ne marchera pas pour l’autre…
        En tout cas, il ne s’agit pas de « ne pas se laver les cheveux », mais de « ne pas se laver les cheveux… avec du shampoing », ce qui est totalement différent…
        Pour le brossage, ce n’est pas avec n’importe quelle brosse, c’est en revanche tous les jours, voir 2 fois par jour, et surtout on lave sa brosse tous les jours (c’est elle qu’on récure, pas nos cheveux !!!)
        Bon courage !

        • 20
          Tyra

          Attention hein, je suis passée d’un shampoing tous les 3 jours à un lavage sans shampoing, pas à rien :) Sur ce mois là, j’ai utilisé alternativement bicarbonate, oeuf, shikakai … J’ai bien lu le blog d’Antigone, mais j’ai du mal à respecter des protocoles « à la lettre » :D Donc j’en fais souvent qu’à ma tête, quitte à me planter et rectifier ensuite :)

  11. 21
    Céline

    Waw super défi et super article ♥♥
    J’aimerai bcp savoir quel logiciel de montage photo tu utilise please ♥
    GROS BISOUS ♥

  12. 23
    Gilles

    Dans la même idée, il existe aussi le mouvement nodéo, c’est plus simple, rien à mijoter, il suffit de ne pas mettre de déo. Par contre si tu testes les 2 en même temps, il vaut mieux avoir un mec qui apprécie le côté naturel…

  13. 24
    Emeline

    Je ne sais pas comment tu as tenu autant de temps! Chapeau à toi!
    Personnellement j’aimerais également espacer mes shampoings (je tiens 3/4 jours) et arriver à un par semaine mais quand on travaille au contact de plein de gens je trouve ça vraiment dur! (je bosse en pharmacie, à la place des patients je serais dégoûtée qu’un pharmacien aux cheveux gras me préparent mes antibios…). Par contre, dès que je suis en congé, c’est la fiesta du cheveu, je ne les lave que quand je sors ou quand c’est au-delà de mes forces (généralement une semaine). Tiens, en parlant de cheveux, je les perdais beaucoup aussi ces temps-ci (je ne sais pas si tu as finalement vaincu ce problème) et j’ai réellement senti une différence grâce à plusieurs points: des shampoings beaucoup moins agressifs, une cure vitaminée (j’utilise du Alline° mais bon, j’pense qu’ils se valent tous) et des bains d’huile le dimanche!

  14. 25
    Alex

    Je débarque un petit peu tard mais je suis en plein dedans et le sujet me passionne ! J’en suis à un peu plus de deux mois sans shampoing (j’aurais bien aimé noter la date de mon dernier shampoing mais je n’y ai pas pensé …) et à 15 jours depuis le dernier lavage.
    Je crois que le secret c’est d’y aller doucement et de faire simple. Commencer par 5 jours sans les laver, puis 7, puis 9 …
    Je les lave uniquement au bicarbonate de soude et je rince au vinaigre de cidre avec quelques gouttes d’huile essentielle en fonction des besoins de mes cheveux.
    Ici ces derniers quinzes jours j’ai fait un shampoing sec la première semaine, un rinçage à l’eau suivi d’un brushing et d’un shampoing sec avant les sorties du week-end et enfin en milieu de deuxième semaine, un rinçage suivi de texturisant et de belles beach waves. Il faut ruser un peu, tenter des choses un peu différentes. Faire un chignon, ce n’est pas « cacher la misère » mais se coiffer ! Je me suis aussi abonnée à une chaine youtube qui propose des tutos pour des tresses et je m’entraine :)
    Surtout, trouver un bon shampoing sec, naturel (c’est important !) et apprendre à bien l’utiliser, c’est primordial.
    C’est vraiment une chouette expérience à tenter, avec beaucoup de patience et surtout ne pas se décourager pendant les deux premières semaine qui sont, je trouve, les plus difficiles. Courage !

  15. 27
    Pauline

    Bonjour,
    Eh oui c’est un trés long processus le no poo. Cela fait un an et des brouettes que je ne me lave plus les cheveux. Cela aura bien mis 8 mois pour que ma production de sébum s’équilibre. Ce n’est pas juste une mode. Cela fait aussi partie d’un mode de vie, d’un chemin.
    Il faut être patient. Laisser vivre son cheveux. Les shampoings à sec doivent rester exceptionnels, ainsi que le bicarbonate. Le rinçage à l’eau avec un peu de vinaigre (cidre ou blanc ou même jus de citron bouteille) et l’une des seules alternatives quand on craque. Et il ne faut surtout pas chercher à tout arrêter d’un coup. Pour certaine personne un shampoing par semaine, quelqu’il soit est déjà une belle étape. Ne soyons pas trop exigent avec nous même…
    Je vous souhaite un beau chemin….
    Pauline.

    ps : les noix de lavage sont un excellent shampoing naturel ;)

+ Laisser un commentaire