Survivre à l’automne


Il y a les gens qui attendent la venue de l’automne avec impatience. Qui se réjouissent d’enfiler à nouveau bottines et vestes et faire de longues ballades cheveux au vent. Je ne suis pas ces gens. J’aime le soleil et la canicule, pouvoir sortir de chez moi nue en teeshirt, profiter de la luminosité jusque tard le soir, manger des sorbets et boire du vin blanc glacé en terrasse. L’automne pour moi c’est la déprime, mes cheveux se font la malle, ma peau tire la gueule, et surtout, surtout… Je déteste avoir froid. Et je fais évidemment partie de ces gens qui ont très vite froid. Je tremble, je claque des dents super facilement. Yay ! Et donc voilà, à mes yeux l’arrivée de l’automne c’est ça : Le prélude à l’ère glaciaire tant redoutée. Mais comme disaient les Kennedy : Faut pas se laisser abattre ! Donc quand octobre débarque, je sors ma liste des « trucs-à-faire-pour-survivre-à-l’automne ». Et je la partage avec vous, on sait jamais, ça peut aider.

automne

Cuisiner
Je troque le basilic, la menthe et la ciboulette contre des épices de saison. Cannelle, cardamone, clous de girofle, vanille, noix de muscade, gingembre, curcuma… Des saveurs réconfortantes, qui réchauffent à l’intérieur, qui aident à lutter contre les refroidissements de saison… Un bon cake aux pommes avec des amandes, de la cannelle et de la vanille, mangé tiède, qui refuse ça ?! En plus c’est facile à faire avec un enfant, et ça occupera au moins 20 minutes de votre weekend, whouhou ! Dans la catégorie gourmandises, je profite aussi à fond de la saison des marrons grillés, et de la crème de marrons à la vanille. J’en salive rien que de l’écrire… En fait cette crème j’en mettrais dans tout. Sur une tartine, des crêpes, à la cuillère, au coeur d’un mug cake, dans la bolo…

Les gratins de courges (Potimarron, butternut, patisson…) ont toujours pas mal de succès aussi. Facile à faire (faut même pas éplucher les légumes, moi je valide) et à assaisonner comme on veux. Moi j’aime bien à la noix de muscade avec plein de fromage, mais c’est vous qui voyez. Et puis aussi des soupes ! Qui réchauffent le dedans, qu’on mange avec de grosses tranches de pain rustique… Et pour boire ? Vin chaud, Chai tea, chocolat chaud avec des marshmallows dedans… C’est vrai que c’est pas le genre de trucs qui me donne envie en été, mais qui font leur petit effet quand le soleil a fichu le camp. Et gloire au grog en cas de rhume.

Prendre soin de soi
Cet été, j’ai limité un maximum le nombres de produits que je mettais sur mon visage : Une crème hydratante, un contour des yeux, et un nettoyant/démaquillant ont été mes seuls compagnons. Certes c’est pratique, et comme ça a été efficace je ne vais pas me plaindre, mais je me remet avec plaisir à des moments plus longs dans la salle de bain. Cette année, je mise tout sur les produits « éclat », histoire de garder bonne mine tant que possible, et je réintroduit masques, gommages, sérums et actifs de chez État pur.

J’en profite pour prendre de temps en temps un long bain chaud (avec un verre de rouge, soyons fous) ce que je ne fais quasi pas en été. J’y ajoute des bulles à la lavande et j’en sors toute détendue et groggy. (Ou je sais faut pas se laver avec de l’eau trop chaude sinon on MEURT mais y’a pire comme vice dans la vie).

Côté épilation, les poils ça garde la chaleur donc mes jambes vivent leur vie. Puis je m’enduis d’huile des pieds à la tête (pour les cheveux ça sert à réparer les méfaits du soleil/mer/piscine et pour le corps à éviter la peau de croco pas très agréable). On peut aussi ressortir un tas de jolies teintes pour les ongles, vive les taupes et les bordeaux !

automne

Les fringues « cocon »
Autant je ne saute pas de joie à l’idée de quitter sandales et ballerines, autant j’adore m’enrouler dans des trucs à grosses mailles ou des écharpes géantes qui ressemblent plutôt à des ponchos. En plus on peut garder le nez dedans quand le métro contient des passagers nauséabonds. C’est plus poli que des les attaquer avec une bombe de déo.

Et le soir, c’est énorme plaid tout moelleux sur les épaules et une infusion bien chaude que ce soit devant le pc ou bien installée dans le fauteuil avec un bouquin. Comme je suis une exploratrice intrépide, j’ai également testé cette option avec une série à la place d’un livre : Ça fonctionne aussi ! Bon, après je m’endors et il faut me secouer pour que je me traîne jusqu’à mon lit, mais qu’importe.

Si vous êtes adepte, c’est aussi la bonne saison pour trouver le pull le plus kitsch à offrir (ou à porter) pour noël.

Trier
C’est un truc qu’on devrait faire au moins deux fois par an je trouve. Ces deux dernières semaines, j’ai fait un gros tri dans ma salle de bain, mes fringues et mes chaussures. Des sacs et des sacs remplis prêts à partir pour des assoc’ ou chez mes petites soeurs. Franchement, ça fait un bien fou. Des armoires rangées, plus épurées, dire au revoir à ces fringues qu’on ne porte plus mais qu’on garde « au cas ou »… J’avoue, c’est pas spécifique à l’automne mais c’est une bonne façon de marquer le changement de saison de façon positive. Attention, le but n’est pas de tout remplacer par du neuf hein, j’te vois venir.

En vrac
Tout le monde n’en a pas la possibilité, mais faire un feu de cheminée c’est quand même un truc assez magique et agréable. Le bois qui crépite, l’odeur qui va avec, la chaleur particulière qui s’en dégage… Ici on va attendre encore un peu que la température baisse, et ce sera la fête du bois ! …Euh par contre, si tu n’as pas de feu ouvert, ne le fais pas hein, un bidon dans ton salon n’est pas une bonne idée, promis. Par contre, y’a de super bougies parfum feu de bois qui réussissent très bien à reproduire l’ambiance. Suffit d’augmenter un peu plus les radiateurs pour l’occasion.

La luminothérapie peut également aider. Quand je bossais dans un bureau sombre 8h/jour, que je partais le matin dans le noir, que je revenais le soir dans le noir… Il n’y avait plus d’espoir J’avais le moral dans les chaussettes (les grosses chaussettes en laine, mais quand-même). J’avais donc acheté une lampe de luminothérapie, que j’allumais pendant 30/40 minutes à mon arrivée. Sur les gens comme moi qui sont vraiment en manque de lumière du jour (la dépression saisonnière ça existe pour de vrai), ça fait une différence. A la fois sur le moral, et la fatigue globale !

Toujours pour lutter contre cette fatigue, faut pas hésiter à commencer une cure de compléments alimentaires. A voir selon vos besoins, mais je pense que je vais tester le « Concentré Tonus Bio » (Gelée Royale, Ginseng, Guarana, Gingembre, Maté et Pollen) de chez Fleurance Nature qui semble prometteur et pas ruinant. Dès octobre, ça permet de tenir le coup sur le long terme, alors que si vous commencez quand vous êtes déjà crevées, ça va être plus dur de remonter la pente.

automne

Enfin, le fait d’être moins à l’extérieur peut permettre de se (re)mettre à une activité qu’on avait laissé de côté ou toujours eu envie de commencer, du tissage, de la peinture, écrire son autobiographie, collectionner les coquilles d’escargots, que sais-je. Moi j’aimerais bien savoir faire du crochet, mais bon je suis un très bon exemple de « Oh génial je vais faire ça ! » « …J’y arrive pas du premier coup je met de côté » « …Pour ne plus jamais recommencer. » Mais ma meilleure astuce, celle que je vais appliquer cette année, c’est encore de partir en voyage de noces en plein milieu du grand froid, pour retrouver une île paradisiaque. Comment ça, tout le monde peut pas faire pareil ? *Sourire innocent*

Cet article inaugure une vraie catégorie « humeurs », je pense qu’elle sera utile. Et je vais peut-être compléter ceci par une petite wishlist automnale qui remonte le moral. Si tu as d’autres conseils pour survivre à cet enfoiré d’été qui ne sera bientôt qu’un lointain souvenir, fais toi plaisir !

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 Commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. 1
    Ma P'tite Paupiette

    Acheter un pyjama pilou ( pas glamour mais on s’en fiche ) pour traîner à la maison en automne moi j’adore! Et cette année j’ai acheté des bottes de pluie à mon fils et moi pour pouvoir sauter dans les flaques sans le regretter à grand coup de pipette de doliprane après! Et c’est bien la première année que j’aime la pluie grâce à mon fîls!!

  2. 4
    Lylyyo

    Hello..quoi ? Qu’entend-je ? Quelqu’un qui n’aime pas l’automne ?
    Je dois être ton opposé, je hais l’été, je hais avoir chaud, je hais rester chez moi en juillet quand tout le monde à déserte Lyon.. alors que l’automne c’est plus de chaleur humaine, de grosse bouffe, de grosse laine, de soirée cocooning en amoureux. Je revis quand je ressors mon manteau d’hiver !
    Bref j’ai beaucoup aimé ce billet quand même et c’est super cool si tu continues ces petits billets humeurs !

    • 5
      Tyra

      C’est vrai qu’il y a la bouffe bien grasse aussi, mais chez nous raclette et autres trucs du genre c’est plutôt quand l’hiver s’est bien installé :D

  3. 6
    caropoupouillou

    J’ai beaucoup aimé lire ton article! il permet d’aborder cette période de « transition » vers le prochain printemps/été avec humour!
    D’ici-là y’aura de l’eau qui aura coulée sous les ponts. Et c’est vrai que la période de septembre/octobre est beaucoup plus « difficile » que la fameuse rentrée de janvier où tout le monde affiche ses bonnes résolutions .. 3 jours … Pour moi le pire c’est quand on change d’heure (le truc qui aujourd’hui n’est plus utile mais bon). Quand il commence à faire nuit à 17h c’est juste morose à souhait.
    Le tri , que c’est utile ! les couleurs, les saveurs, les bons petits plats ça réchauffent le coeur et la maison. La cheminée aussi! et les fringues doudous c’est mon petit péché mignon, les pyjamas qui nous emmitouflent. A côté de ça je suis dans la même optique que toi, je préfère avoir une petite robe sur le dos, siroter un bon verre avec une boule de sorbet qu’avoir froid! Mais bon 365 jours de soleil c’est pas chez nous encore alors autant faire passer ce moment de la meilleure manière qu’il soit.

  4. 7
    Lynn

    faire l’automne pour ne pas déprimer : lire ton blog!
    tu me fais toujours rire ( discrètement derrière mon écran hein sinon personne ne me croit que je travaille dur) – faut que tu continues à écrire!!! – même si c’est pour parler de crochet haha (mémé va !) – pour le moral des troupes de lecteurs :D alors pour résoudre les questionnements profonds to blog or not to blog pourquoi ne pas publier tout type d’articles, tout ce qui te passe par la tête et tu verras bien ce qu’on en dit. Tant que tu gardes ton sens de l’humour on va tout lire anyways et même regarder des photos de ta collections de coquillages d’escargots (dans l’assiette j’espère)..

    • 8
      Tyra

      C’est vraiment un super gentil commentaire qui donne le sourire ! Je pense en effet que ma nouvelle politique va être en gros : Publier ce qui m’chante. Ça me semble une bonne technique. Bon, j’ai choisi la collection de cheveux du fond de la douche, tu veux toujours des photos ? :D

  5. 11
    My Name Is Georges

    Ahhh merci pour cet article qui fait du bien à lire! Je suis comme toi, j’aime la chaleur et le froid et moi nous ne sommes pas amis, je tombe malade tout le temps et j’ai horreur de ça! Du coup j’ai beaucoup aimé tes parades pour contrer l’arrivée de l’automne!

  6. 13
    Mel

    Aaah enfin quelqu’un qui déteste l’automne! Les feuilles qui tombent et pourrissent au sol, le froid glacial qui revient doublé de la pluie histoire de vraiment tomber malade… Je ne sais vraiment pas comment on peut aimer cette saison! Ton article m’a remonté le moral, je vois partout qu’on adore l’automne, je me sentais un peu seule…
    Moi j’adore faire une pause radiateur brûlant (oui j’ai pas de cheminée) quand je rentre, et je m’arrête quand j’ai les fesses qui crament vraiment trop!
    Vive l’été!

  7. 15
    Sophie

    Je te comprends tellement! J’adore tellement l’été et le soleil, … Merci pour tes conseils!
    Le manque de lumière pèse vraiment très fort sur mon moral… Donc cet automne j’ai acheté une lampe de luminothérapie pour me rebooster !

  8. 16
    samot34

    Ah l’article qui tombe bien!! J’avoue moi non plus je n’aime pas l’automne :
    – j’aime pas les feuilles mortes, ça me rappelle la rentrée des classes et ça me fait flipper
    – il commence à cailler et j’ai une sainte horreur du froid, qui a eu l’idée de nous imposer des températures en dessous de 20°, c’est pas humain
    – on est en vrac niveau sapes… chez moi, dans le sud, ça caille un peu le matin, mais l’aprem fait encore bon… du coup soit tu as froid, soit tu as chaud mais t’es jamais vraiment bien… c’est trop nul.
    – y’a plus ni aubergines, ni poivrons ni tomates (enfin si mais c’est pas de saison alors j’évite)… plus de pêches ou d’abricots ou de fraises.
    – faut ranger ses pieds dans des chaussures fermées et remettre des jeans (le truc le plus inconfortable de toute la création après l’été… bon après on s’y refait bien, mais quand même, c’est le choc les premières fois).
    – on chope des rhumes qui donnent juste envie de mourir ou de s’amputer le nez, les sinus, les bronches, la gorge enfin tout ça quoi et je parle pas de l’hiver avec les épidémies de gastro qui me rendent parano.
    – la lumière qui décline je préfère même pas en parler sinon je vais partir en courant me réfugier au fond de mon lit et mon patron va pas être d’accord…

    MAIS, c’est le jeu ma brave Lucette alors faut bien faire contre mauvaise fortune bon cœur…
    – les grosses mailles, le cachemire et tout ça c’est cool, on s’enveloppe dedans et on est bien
    – j’aime bien les boots aussi et une fois le choc passé les jeans c’est sympa aussi
    – j’aime bien remettre des jupes avec des collants (oui j’aime les collants et alors?)
    – j’adooooooooooore les courges (potimarron, butternut, courge muscade tout ça)
    – passer du temps en cuisine redevient un plaisir (c’est vrai qu’utiliser le four l’été quand il fait 30 chez toi c’est pas non plus le top du rêve)
    – ramasser des châtaignes c’est rigolo même si on a vite fait de se piquer les doigts (oui d’année en année j’oublie qu’une bogue ça pique, ballot lol)
    – je peux remettre mon cuir chéri d’amour (j’aime sa souplesse, sa couleur, sa forme, son confort on était faits l’un pour l’autre lui et moi)
    – quand on change d’heure on a l’impression de plus dormir c’est cool aussi
    – on remplace le rosé frais par un bon rouge à l’apéro (pas mal aussi)
    – comme on sait qu’on va hiberner et qu’on a besoin de forces (genre) on mange plein de muffins, de trucs à base de chocolat et de caramel etc…
    – le soir on se colle sous un plaid tout doux avec le chat qui veut bien revenir se coller à toi et pourquoi pas le chien aussi, il est moins coopératif que le chat mais y’a plus de surface pour tenir chaud avec une bonne série ou un polar (oui les polars c’est pas que pour l’été en vrai).

  9. 17
    Tiphaine

    Hello. Super article et j’adore tes idées! Pour m’occuper par mauvais temps, j’ai acheté des aiguilles et de laine afin de me mettre au tricot! Ils sont toujours dans leurs emballages ^^
    J’ai toujours le sourir aux lèvres de ton jeu de mot sur les Kennedy ( si c’est. Vraiment leur devise, vive l’ironie ) quit fait éclater de rire devant mon écran !
    Bonne journée .

+ Laisser un commentaire