Celle qui s’épilait enfin


Ne me regarde pas comme ça, non, je n’ai pas passé ma vie jusqu’ici avec de longs poils soyeux le long des jambes et des tresses africaines sous les bras. Que du contraire, je suis plutôt de la team « barjo anti-poil », l’extrémiste du corps lisse, la psychopathe de système pileux. Sauf que l’éradication je la faisais… Au rasoir. Eh ouais. Les jambes, les aisselles, le maillot, les bras (je t’ai prévenue que j’étais folle) : tout passait sous les lames du rasoir. Et donc, hyper souvent évidemment…

Silk Epil 7 Braun

Et puis j’ai reçu le Silk epil 7 de Braun. Mes dernières expériences avec un épilateur remontent à plusieurs années, et je n’en garde pas un souvenir particulièrement joyeux. Bruyante, douloureuse, sportive, l’épilation avec ces appareils était pour moi synonyme de torture. Mais bon, il était la, tout joli et tout blanc, et j’ai eu envie d’essayer.

Look
Faut avouer qu’il a plutôt la classe, tout de blanc vêtu, avec une zone transparente à paillettes. Il est relativement petit et léger, facile à prendre en main et à utiliser à une main.

Silk Epil 7 Braun

Bruit
Franchement ça va. J’ai comparé avec un autre épilateur que je m’suis fournie (le Calor Soft Extreme) et je dirais que le Silk Epil fait genre 2x moins de bruit. Bon c’est pas non plus silencieux, ne le faites pas à côté de votre bébé qui dort, mais si vous vous épilez après 20h, les voisins n’appelleront pas les flics pour tapage nocturne.

Douleur
Alors, comment dire… Oui, ça fait mal. C’est pas du tout insupportable, mais quand Braun dit « tout en douceur », je dis non. Tout en douceur c’est pas ça. Pour la première demi jambe, j’ai quand-même grimacé. Après c’est une douleur à laquelle on s’habitue vite, et pour la seconde jambe j’étais déjà capable de papoter en même temps sans serrer les dents. Evidemment on a toutes une résistance à la douleur différente, et ma peau sensible et fine est peut-être un handicap.

Après quelques utilisations, j’ai tenté les aisselles avec. J’ai été jusqu’au bout parce que je refusais de m’avouer vaincue, mais c’était assez trash et je n’ai plus réitéré l’expérience. C’est sûrement une habitude à prendre aussi, mais argh, faut le vouloir hein… (Par contre quel bonheur d’être tranquille en débardeur plus de 48h…) Il y a un accessoire « zones sensibles » que je n’ai pas, mais qui réduit à priori la superficie couverte par les pinces, du coup certes ça arrache moins de poils d’un coup, mais ça doit durer plus longtemps… Ou alors y’a une astuce ?

Apparemment il y a des lingettes pré-épilation qui détendent la peau (?) mais je n’ai pas essayé.

Efficacité
Je n’ai pas beaucoup de comparaison, mais je trouve que ça marche pas mal. Il me faut plusieurs passages au même endroit pour enlever la totalité des poils, mais une demi jambe me prend 7 minutes (oui, j’ai chronométré), donc un quart d’heure les deux jambes c’est tout à fait honnête. Je ne passe pas à côté des petits points rouges juste après, mais avec de l’aloe vera on n’y voit que du feu dans la demi heure qui suit. La tête qui pivote rend le mouvement facile, genre pour les genoux ou quoi…

Silk Epil 7 Braun

Technologie
Smart Light : Une loupiote pour pouvoir t’épiler dans une grotte
Massage haute fréquence : Censé stimuler la peau et apaiser la sensation de tiraillement. Oui, bon, peut-être ?
Wet&Dry : On peut l’utiliser sous la douche et dans le bain, mais je n’ai pas testé. Le bain c’est un moment sacré de détente, je refuse de le gâcher en m’arrachant les poils dedans. Et sous la douche, je gaspillerais beaucoup trop d’eau.
Close Grip : 40 pincettes qui saisissent le poil au plus près de la peau : En effet c’est pas mal même sur poils courts. Mais ça marche mieux avec une repousse d’un cm je trouve.

Globalement je suis contente d’être passée à ce système pour les jambes, c’est clean plus longtemps, et il parait qu’au fil des utilisations le poil repousse plus fin voire ne repousse pas pour certains. Mais pour les aisselles c’est encore trop violent à mon goût, et je n’ose même pas imaginer le maillot… Je jongle donc entre l’épilateur et le rasoir, et c’est une solution qui me convient bien !

Combien ça coûte ? Entre 90€ et 115€ selon les sites ou j’ai cherché

Silk Epil 7 Braun

Pour toi lectrice, un gros zoom sur les pincettes et les picots massants.

Et le mot de la fin : Un jour, j’aurais plein de fric et je me ferais épiler définitivement totalité du corps, sauf les sourcils. *Rire démoniaque*
… Je n’suis pas folle vous savez. Bonsoir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 Commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. 1
    Laetitia

    Je m’épile les gambettes à l’épilateur électrique depuis longtemps (sauf quand je craque et que je repasse au rasoir). Dis toi bien que oui, la douleur, même plus mal au bout de la 2e fois (tu re-douilles quand tu es repassée par la case rasoir, comme le poil est plus épais). Par contre, je dois avouer quelque chose, là, maintenant, sur l’Internet. Quand j’ai joué le yéti et que je passe (enfin !) par la casé épilation, je peux mettre jusqu’à 20 (voire 30) bonne minutes par demi-jambes.
    Je m’en vais donc de ce pas acheter cette petite merveille (à paillettes *_*).

    • 2
      Tyra

      J’ai peu d’expérience la dedans donc je te crois sur parole quand tu dis que ça ne fait plus mal après :D Par contre le poil qui repousse épais après un rasage est un mythe, tu coup à ras, tu ne touche pas au bulble même du poil, il repousse donc tel qu’il était, ni plus épais, ni plus noir, ni rien du tout :p

  2. 3
    PtitSuGuS

    Aaaaah l’épilation électrique. Pratiquée depuis bien longtemps, j’peux avouer que les jambes, même pas mal, ni les cuisses d’ailleurs.
    Par contre, j’ai testé les aisselles avec et sans leur bazar « zone sensible ». Il s’agit d’un petit chapeau qui recouvre une partie des attrapeurs de poils. Ca peut paraître bien sur le papier mais perso, je préfère avoir mal un bon coup que de tripler le temps d’épilation. Surtout que dans les plis du bras, c’est pas hyper aisé comme manipulation :)

    • 4
      Tyra

      Ah on est d’accord ! Le truc zone sensible c’est juste un bout de plastoc qui réduit la zone de pinces, pas un truc prévu pour faire moins mal quoi… Je suis donc comme toi, autant le faire rapidement quitte à ce que ça arrache un peu plus…

  3. 5
    paulinementvotre

    Ah l’épilation, mon calvaire à moi aussi :D Je suis comme toi, une dingue du poil. Et comme jusqu’ici je vivais avec mon copain, le rasoir était mon meilleur ami deux fois par semaine pour mes jambes, plus pour les bras et le maillots. Et bordel qu’est-ce que je souffrais. Du coup, maintenant qu’il est loin pour ses études, j’en profite et je laisse un peu pousser mes poils (non sans grimacer) pour les arracher à la cire. Moi l’épilateur, je peux pas. C’est un instrument de barbare que je ne peux pas supporter. Du coup, je préfère m’acheter des bandes de cire froide ou carrément de la cire chaude pour les jambes et le reste, je continue de le faire au rasoir because je suis une chochotte et j’assume. Cela dit, merci pour ton article bien complet :D

    • 6
      Tyra

      Ahah moi je galère avec la cire, j’aime pas, chaude au froide à chaque fois je me dis « plus jamais » :)) Bon bha l’important c’est qu’on aie trouvé nos outils pour lutter contre les poils, hein :D

  4. 7
    La couleur de tes yeux

    J’ai le même mais bon dieu, comme je suis douillette je ne le supporte pas, même sur les jambes ! Alors je ne préfère même pas parler du reste ( si c’était un moyen de torture j’avouerai tout dans la demi seconde !) Alors bon le rasoir reste mon meilleure ami et le bijou de la technologie prend la poussière ^^. Mais j’ai beaucoup aimé ton article :)

    • 8
      Tyra

      Ah zut, même sur les jambes ? Peut être après un bon bain chaud ? On est quand même des héros quoi, cette lutte constante, alors que les mâles restent tranquillement poilus… :D

  5. 9
    Tatiana

    J’utilise l’épilateur depuis un moment maintenant, avant je me rasais. Je trouve cela plus pratique l’épilateur, on peut rester plus de temps sans repasser pas comme avec le rasoir. Au début je prenais les lingettes pour avoir moins mal, ça aide bien maintenant je suis habituée je les utilise plus :)

  6. 10
    Christine

    Vielle baba-cool, j’ai ignoré ma pilosité très longtemps, mais il y a quelques années, je me suis mise au rasoir. Enfer et damnation, mon duvet blond s’est métamorphosé en pilosité sombre et moche. Alors, j’ai utilisé la cire froide et même si c’est un peu trash, les poils s’affinent et se raréfient sur les jambes et le maillot. Pour les aisselles, la raréfaction est mois évidente. L’épilateur? Pourquoi pas? Vu que je supporte la cire, je tenterai bien.

  7. 12
    Mila

    Ma mère triait du brol à la maison et elle m’a refilé un vieil épilateur (qui épile, juste, il n’a pas de loupiote ou de truc massant). Holy mother of God. -_-‘ J’ai compris pourquoi elle m’a dit de prendre un shot de vodka avant. Soit je suis ours des jambes (avec éventuel rasage de temps à autre), soit je fais ça à la cire (surtout les « côtés » du maillot ou les aisselles). Mais là, je suis repartie pour la phase ours, je pense (sauf les aisselles, parce que je vais au sport). Un mot: aïe.

    • 13
      Tyra

      Ahah non mais c’est pas pareil, sérieusement il y a eu une vraie évolution dans ces petits appareils, faut pas comparer ce qui se faisait quand ta maman était jeune et ce qui existe maintenant, c’est le jour et la nuit :D

      • 14
        Mila

        Update: j’ai testé les aisselles. Sainteuh Mèreuh. J’ai failli arrêter après la première. Puis je me suis dit que j’aurai l’air con avec une seule aisselle épilée. Alors j’ai fait la deuxième. J’ai failli arrêter. Et puis je me suis dit que j’aurais l’air con avec 3/4 d’aisselles épilées. Alors j’ai fini. Et je bois une verveine pour me calmer.

+ Laisser un commentaire