Le lait Picot, pour une bonne nutrition de bébé

Les laboratoires de la marque Picot sont réputés pour leur savoir-faire et leur grande expertise en matière de laits infantiles. Les produits qu’ils offrent sont de bonne qualité et capables de répondre aux besoins nutritionnels des plus petits, même des plus sensibles. Les laits Picot se déclinent en différentes formules en fonction de l’âge de chaque enfant. Ils sont connus pour leur richesse en nutriments indispensables au développement des bébés.

Le lait Picot 1er âge ?

C’est une formule en poudre conçue pour couvrir les besoins nutritionnels des bébés nourris au biberon. Elle est particulièrement adaptée à ceux ayant entre 0 et 6 mois. Les avis lait Picot 1er âge sont très positifs, ce qui attire de plus en plus de parents vers ce choix. Développé sans huile de palme, il contient du DHA issu d’huile de poisson. Le DHA est un acide gras essentiel de la catégorie des oméga-3, généralement appelé acide docosahexaénoïque.

Pour préparer le biberon de bébé avec ce lait, il est conseillé de toujours utiliser une eau adaptée aux nourrissons. Une quantité adéquate d’eau chaude doit être versée dans le biberon. Il suffit de suivre scrupuleusement les recommandations indiquées par le fabricant pour réussir chaque étape du processus.

Après le repas, il convient de nettoyer correctement le biberon et les accessoires. Cette tâche doit être réalisée de manière régulière en plongeant ces derniers dans l’eau bouillante pendant 10 minutes.

Lire également  Découvrez comment cultiver l'estime de soi au quotidien de façon positive
lait picot

Le lait Picot 2e âge

C’est un lait de suite réservé aux bébés de 6 à 12 mois. Il est riche en fer, en calcium, en vitamines et en oméga-3. Les enfants de moins de 12 mois ne doivent pas être nourris avec des laits classiques. Ceux-ci sont plutôt destinés aux adolescents et aux adultes. La formule développée par Picot est idéale pour répondre aux besoins nutritionnels de l’enfant de moins d’un an.

Elle contient du fer encapsulé, ce qui permet de masquer la saveur métallique et la rend plus facile à accepter par les plus petits. Cet ingrédient est essentiel au bon développement du cerveau de ces derniers. Le DHA et l’ARA sont d’autres éléments importants. Ce sont des acides gras oméga que l’on retrouve souvent dans l’huile de poisson ou de Mortierella alpina, un champignon. Ce lait intègre des ferments lactiques qui sont essentiels pour la flore intestinale des plus petits.

Avant de commencer à utiliser cette formule pour un enfant, il est recommandé de demander l’avis d’un professionnel de santé. Le dosage à respecter est d’une mesurette arasée dans 30 ml d’eau. Le recours à un pédiatre est bénéfique pour mieux adapter ces quantités en fonction des besoins spécifiques de chaque bébé.

Le lait de croissance 3e âge Picot

Cette option est réservée aux enfants de 10 mois et plus. Elle ne contient ni arôme ni sucre, ce qui lui confère un goût nature. Le lait 3e âge est parfait pour donner de bonnes habitudes alimentaires. Il vise à prendre le relais avec les diverses alternatives dans le cadre du développement de bébé. Le lait de croissance peut servir à nourrir l’enfant jusqu’à ses 3 ans, en relais ou en alternance au lait 2e âge.

Lire également  Comment en finir avec la cigarette de manière naturelle ?

Il couvre des besoins nutritionnels plus indispensables. Il apporte surtout des apports de sécurité, principalement des nutriments tels que le fer, les acides gras essentiels, les vitamines et les oligo-éléments.

Pour utiliser le lait 3e âge pour un enfant de plus de 10 mois, il faut respecter un dosage précis. La dose journalière recommandée est d’environ 500 ml, sans oublier que le bébé aura deux repas par jour. Ces apports peuvent être pris aussi bien au petit déjeuner qu’au goûter.

Le recours au lait infantile, quand faut-il l’envisager ?

Le lait maternel reste la meilleure option pour nourrir les bébés. Il est bénéfique pour renforcer leur système immunitaire et leur résistance aux allergies. Il répond aux besoins nutritionnels spécifiques du nourrisson, selon son âge, mais aussi pendant la tétée. Cependant, l’allaitement peut être difficile dans certaines situations, voire impossible.

Le lait infantile devient dans ce cas une alternative intéressante. Il est plus adapté quand le nouveau-né est un prématuré ou s’il a un réflexe de succion faible. Cette option est également envisageable lorsqu’allaiter est très douloureux pour la mère. Il peut être aussi la solution appropriée quand, pour des raisons de force majeure, il y a éloignement entre le bébé et sa maman.

Ce recours n’est pas forcément exclusif, il peut être utilisé en complément de l’allaitement maternel. On a généralement recours à cette alternative lorsque la mère doit reprendre le travail. En revanche, il est conseillé d’attendre que le bébé ait 3 ou 4 semaines. En dessous de cet âge, il risque d’être réticent à accepter un nouveau type de succion.

Lire également  Quel est l'essentiel à savoir sur les vertus du massage ?

Pin It on Pinterest