Que faut-il éviter de faire pendant les règles ?

Accueil » Que faut-il éviter de faire pendant les règles ?

Les règles, ou encore menstruations, constituent un phénomène naturel dans le cycle menstruel d’une femme.

Ce sont des saignements provenant de l’utérus et qui durent entre 3 et 7 jours, de la puberté à la ménopause. Pendant ce temps, il est important pour la santé de contrôler son alimentation et d’éviter de faire certaines choses. Découvrez dans cet article ce que vous devez éviter de faire pendant vos règles. 

Utiliser des substances parfumées

Bien sûr, cela ne concerne pas votre corps en entier, mais bien votre vagin. Pour une femme, le sang issu de ses règles n’est pas vraiment agréable ni pour la vue ni pour les narines. Les femmes sont donc tentées de mettre du déodorant dans leurs culottes, et c’est bien ce qu’il faut éviter coûte que coûte.

Les substances contenues dans ces produits risquent de vous donner des irritations du vagin, et même du col de l’utérus. Elles peuvent également déséquilibrer le pH et votre flore vaginale. Pour vos toilettes, utilisez donc de l’eau chaude ou des substances non parfumées. 

Ne pas faire du sport

Psychologiquement, une femme qui a ses règles pendant un cycle menstruel n’a pas très envie de faire ou de continuer à faire du sport. Penser à la transpiration et aux douleurs musculaires ne motive pas vraiment.

Lire également  Comment préparer un savon fait maison ?

Cependant, il est prouvé que bouger pendant ses règles, permet de diminuer considérablement la douleur due aux menstruations. En effet, le sport améliore la circulation sanguine au niveau de votre vagin et de votre utérus, ce qui atténue la douleur. De plus, les symptômes prémenstruels sont pour la plupart psychologiques et physiques.

Ne pas prendre du fer

Pendant les menstruations, la femme perd une certaine quantité de sang, selon le flux des saignements. Ce dernier contient du fer, un nutriment indispensable à la circulation de l’oxygène dans les poumons. Les réserves en ce nutriment diminuent donc en cette période du cycle menstruel.

Ainsi, pour éviter d’être à court de fer, vous devez vous en procurer. Pour cela, demandez l’avis de votre médecin sur les aliments ou les suppléments que vous pourrez prendre. 

Ne pas boire

Le sang est majoritairement composé d’eau. Les saignements pendant vos menstruations vous font donc en perdre assez. De plus, les mécanismes hormonaux qui se produisent dans le corps de la femme pendant ses règles sont les causes de la sensation de ballonnement et de la rétention de l’eau.

Pour éviter ces sensations ou pour combler la quantité perdue, vous devez en boire suffisamment pendant vos menstruations. Cela va permettre à votre organisme d’éliminer des toxines et d’évacuer le surplus. 

L’alimentation

Vous devez aussi faire attention à votre alimentation pendant vos règles. Vous devez éviter ou diminuer la consommation de sel, sucre, caféine et alcool. Ces aliments la sensation de ballonnement ou le stress, ce qui joue sur votre humeur. Évitez aussi le tabac, les aliments gras et les produits laitiers qui favorisent la prise de poids et l’apparition de crampes.

Lire également  Prendre soin de soi au naturel : le pouvoir de la chia !

Les causes de l’aménorrhée

Les règles surviennent normalement à chaque cycle menstruel, de la puberté à la ménopause. Mais il peut arriver qu’il y ait un retard ou une absence de règles : on parle d’aménorrhée. L’aménorrhée survient normalement pendant la grossesse ou l’allaitement. En dehors de ces périodes, vous devez consulter votre médecin.

On distingue deux types d’aménorrhée : l’aménorrhée essentielle où les règles ne viennent pas et l’aménorrhée secondaire où les règles apparaissent avant de disparaître. L’aménorrhée secondaire est plus courante que celle primaire. 

De façon générale, l’aménorrhée est due à des situations affectant les ovaires, le vagin, l’utérus ou le col de l’utérus. L’aménorrhée primaire peut être due à une maladie génétique, à divers syndromes ou encore à des troubles génitaux. L’aménorrhée secondaire quant à elle, est due à la grossesse, à l’allaitement, à la survenue de la ménopause, à l’utilisation de certains médicaments, etc. Si vous êtes en état de procréer, que vous n’êtes pas enceinte, mais que vous avez des aménorrhées, consultez votre médecin pour savoir quoi faire.

5/5 - (1 vote)

Pin It on Pinterest